En 2014 macandphoto change de nom, rendez vous sur

www.photoetmac.com

Merci d'updater vos bookmarks !

 

 

Accès direct :



« L'iPod, instrument de piratage (suite)... | Accueil | »

mer. 01 mar 2006

Test de l'EOS 5D, suite...

Canon5d_front_1Ceux qui ont aimé mon test sur le terrain de l'EOS 5D aux Philippines seront bien inspirés d'aller lire celui écrit par l'excellent Volker Gilbert (Volker est son prénom) sur l'excellent Macdigit (que j'en profite pour saluer)... Ils y trouveront des tas d'infos complémentaires très intéressantes et forts techniques...

Vous comprendrez notamment très bien (car c'est fort bien expliqué) pourquoi les images issues du capteur de grande taille du 5D sont excellentes ; y compris dans les hautes sensibilités avec une bonne maîtrise du bruit. Je partage l'avis de Volker (de son prénom) sur de nombreux points (écran, viseur, ergonomie, qualité d'image, etc...), mais je ne suis pas d'accord avec lui sur un léger détail (qui est le véritable objet de ce post, en plus du fait que je voulais ajouter mes dernières images du port d'Aberdeen)... Et c'est là que ça commence à être intéressant ; ce qui vous aidera à vous faire une opinion personnelle sur l'appareil.
 

_mg_8072A gauche, une vision (parmi d'autres) des transports en commun dans la ville la plus moderne du monde. Vous pouvez payer le passage dans cette jonque presque ancestrale, par simple apposition sur un terminal électronique d'une carte prépayée : ça fait bip et vous voilà délesté de 10 HKD. La carte marche aussi dans de nombreux commerces. A Hong-Kong, la monnaie électronique est depuis plusieurs années une réalité quotidienne...

La question de la porte d'accès à la carte et aux accus. Gilbert trouve que la trappe d'accès à la carte semble fragile et non étanche. C'est une opinion répandue, j'avais lu la même chose à propos du D60, du 10D et du 20D (qui avaient la même porte ou presque) dans plusieurs tests parus dans la presse spécialisée.

_mg_7500Ce n'est pas pour défendre Canon (qui n'a pas besoin de mon aide pour vendre ses boîtiers), mais je tiens à rassurer ceux qui auraient envie d'un 5D (ou d'un 30D) pour aller "barouder"... Cette porte ne pose ABSOLUMENT aucun problème, idem pour le compartiment des accus (que je trouve juste être un peu difficile à ouvrir avec des ongles courts)... Je l'affirme pour m'être servi quotidiennement de l'EOS 5D depuis deux mois en pleine nature et surtout parce que j'ai quatre années de recul concernant l'utilisation de ses ancêtres !

_mg_8291... descente de la jonque bus ! Mêmes réglages que précédemment, j'apprécie le beau flou d'arrière plan que génère le capteur de mon 5D à 2.8...

Et je vous promets que je ne les ai jamais ménagés mes D60, 10D, 20D et 5D (sable, haute altitude, humidité, ils ont tout fait). Et je précise encore que j'en ai eu deux de chaque modèle (excepté le 5D), donc si cette porte avait dû  poser problème, je n'y aurais pas échappé et j'aurais fini par m'en rendre compte...

_mg_7019_2_mg_6700_1Je la trouve même assez pratique et rapide à ouvrir (avec une seule main, ce qui m'a souvent bien aidé en situations acrobatiques). En 4 ans d'utilisation elle ne s'est jamais ouverte inopportunément. Par ailleurs sachant que les cartes ne craignent en rien l'humidité (on peut les passer dans la machine à laver parait-il), l'absence de joint étanche n'est pas un gros scandale sur un appareil qui n'est pas entièrement tropicalisé. Donc je ne puis être complètement d'accord lorsque l'on déconseille le 5D aux baroudeurs à cause de cette porte...

La question de la tropicalisation. Passons à un autre point ; sur d'autres sites et dans la presse écrite, j'ai lu certaines critiques assez véhémentes contre le 5D car il n'est pas tropicalisé. Mon avis a toujours été que la tropicalisation est un gadget marketing coûteux, plus qu'un réel besoin (et j'opère pas mal sous les tropiques depuis 10 ans)... Vous me répondrez que le Nikon D200 n'est pas coûteux, bien que tropicalisé ! Certes, c'est mieux ! Mais ce n'est pas un argument très décisif selon moi, d'autant que 95% des utilisateurs n'utilisent jamais leur appareil dans des conditions extrêmes.

_mg_8281_1Port d'Aberdeen, Hong-Kong après le coucher du soleil. A f/2.8 au 1/30em de seconde, main levé, le bruit est correct pour du 800 ASA. Typiquement le genre de photos que j'aime faire avec mon 5D (car je suis pas du genre à m'encombrer d'un pied)...

Mis à part les EOS 1 et EOS 1n argentiques que j'ai eu (à une époque qui me parait lointaine), j'ai professionnellement utilisé beaucoup de boîtiers non tropicalisés sans jamais connaître aucuns ennuis... Il suffit de prendre des précautions élémentaires et ne pas tenter le diable : si l'on fait quelques photos sous une petite pluie (ce qui n'est pas interdit), il faut ensuite bien essuyer son appareil avec un chiffon et l'entreposer à l'air sec ! Si quelques gouttes sont rentrées par miracle à l'intérieur elles sècheront vite. J'ai même lu récemment l'histoire de deux EOS 20D qui ont passé deux minutes sous l'eau, au cou d'un reporter aventurier tombé d'une pirogue dans la jungle Péruvienne... Croyez-le ou non, après quelques jours de séchage dans une boite étanche remplie de silicate gel, un des deux appareils a remarché tout seul ! Pour le second, un passage au SAV a été nécessaire (moralité emportez toujours des sacs Ziploc et du silicate gel en voyage).

Mon conseil aux baroudeurs, est par contre d'éviter à tout prix de se "traîner" de trop gros appareils (genre 1D ou DX2), qui ne doivent être réservés qu'aux stades de foot et autres circuits de formule 1... Non seulement ils sont lourds, chers mais en plus vous êtes vites repérés comme professionnels. Optez au contraire pour la légèreté (indispensable en conditions difficiles). Les prix modestes des Nikon D200, EOS 30D (voire EOS 5D) permettent d'en emporter deux ! De façon à éviter les changements d'optiques trop fréquents qui sont eux vraiment très dangereux !

L'EOS 5D bon pour le service ! Pour conclure, Volker semble avoir globalement aimé le 5D au moins autant que moi (même s'il n'a pas eu la même météo que moi)... D'ailleurs il nuance son opinion sur la solidité de la bête dans sa conclusion : "Mais dans la pratique, cet appareil dégage une impression de solidité, bien supérieure aux boîtiers moins chers de la marque (350D et 20D). " Pour l'utiliser professionnellement depuis 2 mois, je peux vous assurer que cette sensation de solidité se renforce un peu plus chaque jour. J'aurais même tendance à dire que le 5D est un appareil idéal pour la photo de voyage !


Par VIBERT dans 80 - APN : Canon | Permalink | Commentaires (24)

TrackBack

URL TrackBack de cette note:
http://www.typepad.com/services/trackback/6a00d8341c048f53ef00d834ad9c3c69e2

Listed below are links to weblogs that reference Test de l'EOS 5D, suite...:

Commentaires


Pur_next RETOUR HOME MACANDPHOTO.COM