En 2014 macandphoto change de nom, rendez vous sur

www.photoetmac.com

Merci d'updater vos bookmarks !

 

 

Accès direct :



« Le CMOS APS-C 12 megapixels de Sony dévoilé... Quelle journée ! | Accueil | Les Nikon D300 et D3 remettent sérieusement les pendules à l'heure »

mer. 22 août 2007

Prise en main du Canon EOS 40D : ça envoie le pâté...

De retour de la conférence de presse Canon, ou j'ai pu prendre en main les nouveaux boîtiers... Et tout particulièrement le Canon EOS 40D. Quel boîtier ! Je suis vraiment épaté, tout y est ou presque : pour 1349 €, ce 40D est vraiment une excellente affaire.

0000_screencopy_JFV_ 2013-03-07 à 20.10.50

Il distance toute concurence dans cette gamme de prix... (c'est du moins ce qu'on peut affirmer tant que le successeur du Nikon D200 n'aura pas été présenté, que l'on me comprenne bien ;-) MAJ, ça y est le Nikon D300 est là et ses caractéristiques sont encore plus décoiffantes !

 

MAJ mardi 21 août - L’EOS 40D a remplacé l’EOS 30D, dix-huit mois exactement (lire ceci) après la présentation de ce dernier (comme c’est l’habitude chez Canon). Il a conservé toutes les qualités son ancêtre et a hérité de certaines caractéristiques du modèle professionnel l’EOS 1D mark III, présenté six mois auparavant. Tout cela fait de lui un des meilleurs choix actuel pour les amateurs exigeants et les professionnels ne désirant pas se ruiner (mais  patience, on devrait en savoir plus sur le successeur du Nikon D200 très vite, lire les commentaires).

Eos40d_arriere

Tout y est ou presque, Canon a visiblement retenu la leçon infligée par Nikon avec son D200 : cet EOS 40D a semble-t-il été conçu pour séduire une partie des professionnels, en plus des amateurs experts. Vous savez que je ne suis pas du genre à recopier des dossiers de presse, alors voici "à mon sens", les bonnes surprises de ce boîtier... Par ordre d'importance :

  • _mg_9976_prise_main_web_2Un capteur CMOS de 10,1 megapixels produisant une qualité d’image sensationnelle. Bien que de taille APS-C, il est différent de celui du Canon EOS 400D et de celui de l’EOS 1D mark III (qui est plus grand en taille APS-H).
  • Le processeur DIGIC III autorise un traitement sur 14 bits au lieu de 12, énorme progrès qui autorise la fonction "haute lumière" améliorant la dynamique (que reste-t-il au Fuji S5 Pro que nous présentions ici même ?). Une petite taille sRAW est également proposée comme sur le 1D mark III.
  • Son viseur à Pentaprisme est enfin à la hauteur. Il affiche en permanence la sensibilité ISO et passe d’un grossissement de x0.90 à x0,95. Pas aussi beau que celui du 5D, mais plus confortable que celui du 30D et d'une grande partie de la concurrence dans cette gamme de prix. Trois verres de visée interchangeables sont disponibles.
  • La vitesse très spectaculaire est de 6,5 images/sec sur 75 JPEG. Grâce à cela cet EOS 40D répond à 95% des besoins de… 95% des professionnels ! Les amateurs de sport seront pour la première fois comblés, tout comme les photographes animaliers qui apprécieront le nouveau mécanisme du miroir moins bruyant que ses ancêtres.
  • _mg_9979_web_34_2Pour rassurer ceux qui hésitent à nettoyer leur capteur : une fonction anti-poussières fait son apparition, qui est à la hauteur semble-t-il, car différente de celle de l’EOS 400D (bien que nous manquons de recul pour l’évaluer).
  • Les neufs collimateurs autofocus sont croisés (ils réagissent aux contrastes verticaux et horizontaux), le collimateur central est même doublé d’un collimateur en croix à 45°. Le bouton AF-ON sous le pouce, permet de sécuriser le point sur le sujet en cas de recadrage lorsque l’index reste appuyé. Tout cela permet à ce boîtier de rattraper l’avance relative du Nikon D200 dans ce domaine et un gouffre se creuse vis à vis des autres marques.
  • Le très confortable écran 3 pouces est plus lumineux que son prédécesseur de 2,5 pouces. Ce qui n’a rien d’un gadget et s’avère très agréable pour vérifier la qualité des images et naviguer confortablement dans les menus.
  • La construction du boîtier est plus charpentée que celle de ses ancêtres EOS 20D et 30D. L’EOS 40D est à peine plus encombrant et "fait" plus pro sans être trop lourd... Elle bénéficie (enfin) d’une amélioration de la protection tous temps, les trappes batteries et carte sont étanches et la griffe de flash est similaire à celle du 1D mark III. Toutefois l’EOS 40D ne bénéficie pas du standard « Tropicalisation » du Canon EOS 1D mark III.

L’ergonomie du Canon EOS 40D continue de progresser, établissant un nouveau standard de qualité  :

  • Il est possible de configurer trois modes User, C1, C2 et C3 accessible directement via le sélecteur de modes). Une nouveauté appréciée des professionnels polyvalents qui "préparent" leur boîtier en fonction des utilisations.
  • L’ajustement automatique de la sensibilité ISO est enfin disponible dans les modes Experts et plus seulement dans les modes Résultats.
  • Il bénéficie de nombreux progrès ergonomiques. Davantage de boutons d'accès direct aux réglages (par exemple aux Style d'Image). Il est possible (comme sur l’EOS 400D) de contrôler tous les paramétrage du boîtier en tant réel sur l’écran arrière, ce qui est bien agréable quand l’appareil est monté sur pied. Cela annoncerait-il une future disparition de l’écran LCD monochrome (nous n’en sommes heureusement pas encore pas là) ?
  • _mg_9985_flashL’ergonomie a été unifiée avec la gamme 1D, ce qui laisse penser que ce boîtier a été conçu comme complément idéal du EOS 1D mark III. J'imagine qu’à terme tous les EOS (y compris le futur EOS 500D) bénéficieront de la même ergonomie. Les fonctions personnalisées sont elles aussi unifiées avec la gamme 1D.

De nouvelles fonctionnalités avancées font leur apparition pour la première fois dans cette gamme.

  • Un système WIFI est embarqué dans une version spéciale du Grip optionnel (WFT-E3/E3A) qui offre de très nombreuses options de connections : FTP, PTP (pilotage du boîtier depuis l’ordinateur), et même HTTP (visualisation des images par navigateur Internet)... Il est aussi possible d’y connecter des disques dur externes en USB (s’ils disposent de leur source d’alimentation). Voilà qui autorise ce boîtier à entrer dans les studios !
  • La fonction Live View du Canon EOS 1D mark III autorise la visée par l’écran arrière et la mise au point autofocus (une pression sur le bouton AF/ON relève rapidement le miroir) un affichage zoomé permet de vérifier la netteté.

Le Mode Live View, auquel je ne crois pas trop personnellement (je me dois de préciser que je ne suis pas énormément convaincu non plus par la visée Live proposé par Olympus sur ses E-410 et E-510, que je test depuis quelques semaines et qui sont très intéressants par ailleurs). Mais j'imagine que le développement de la "visée Live" constitue une étape obligée vers de futurs évolutions...

_mg_9971_14mm_webEvolutions qui marqueront la prochaine génération de réflex ! Notamment la reconnaissance des visages et les zones autofocus pilotables par Joystick (qui pointent le bout de leur nez sur le compact G9)...

Sans oublier la capture vidéo qui sera tôt ou tard réclamée par les reporter de news qui devront (j'en ai peur), fournir - aussi - du contenu vidéo pour les sites web des médias qui les emploient... Et oui, je pense que nous n'y couperons pas (mais ceci est une autre histoire) !

Ce n'est pas fini... N'oublions pas le petit compact G9 présenté aujourd'hui ! Qui devient très séduisant avec son écran 3 pouces (lui aussi), le format RAW enfin (qui faisait défaut au G7) et la reconnaissance des images qui devient très impressionnante ! La taille de l'image monte à 12 megapixels. Est-ce d'ailleurs vraiment utile ? 10 suffisaient bien...

Le Canon EOS 1Ds mark III : je ne détaillerais pas ici ce fabuleux boîtier, qui ne m'intéresse pas beaucoup personnellement car il n'est pas encore dans mes moyens... Juste quelques mots pour vous confirmer qu'à 5 im/sec, il constitue un bel exploit technologique. Il sera de plus en plus justifié d'hésiter entre ce boîtier et les dos numériques ! Enfin, je laisse ce débat aux spécialistes...

  • Pour les détails techniques, je vous renvois ici chez Chasseur d'Images, qui a eu la chance (avec quelques medias spécialisés) d'accèder à une petite conférence privée à 7h du matin... Alors que le reste de la troupe journalistique était convoquée à 10h. Troupe qui a du endurer la présentation exhaustive de toutes les nouveautées de la saison : jet d'encre, imprimantes laser, camescopes HD, etc... Pas moins de 30 produits nouveaux ! Sans oublier un petit topo maketing sur le développement durable et le recyclage des cartouches (sur lequel je ne me prononcerais pas pour l'instant)...
  • Ce qui fait que ce n'est qu'à 13h (alors que le buffet commençait, gapsss) que j'ai pu mettre mes paluches sur l'EOS 40D... Mais l'attente valait le coup !

Pour conclure : deux nouvelles EF-S optiques stabilisées ont étés présentées : 

  • EF-S 18-55 IS f/3,5-5,6
  • EF-S 55-250 mm IS f/4-5,6...

Une bonne surprise pour qui veut voyager léger ! Il faut dire qu'elles manquaient vraiment dans la gamme Canon, surtout face à l'offre Nikon. Reste à vérifier ce qu'elles ont dans le ventre...

Quand à la nouvelle version du fameux 14 mm (EF 14mm f/2,8L II USM) et bien là aussi, il faudra attendre un peu pour la tester. Je me souviens encore (comme si c'était hier) d'un week-end passée avec un EOS 5 (argentique) et "Le" 14 mm historique, que m'avait prêté Le magasin Shop Photo Canon rue de Prony... J'en garde un souvenir impérissable !

 

 


Lire aussi à propos de Canon :

  • Canon S90 et viseur externe, l'astuce qui tue !
  • Deux petits accessoires utiles pour le Canon S90.
  • Test terrain : Canon G10 au Costa Rica (en attendant le G11).

 

 


 

 

Par VIBERT dans 75 - TEST : Test de terrain , 80 - APN : Canon | Permalink | Commentaires (30)

TrackBack

URL TrackBack de cette note:
http://www.typepad.com/services/trackback/6a00d8341c048f53ef00e54ecce3f48833

Listed below are links to weblogs that reference Prise en main du Canon EOS 40D : ça envoie le pâté...:

Commentaires


Pur_next RETOUR HOME MACANDPHOTO.COM