En 2014 macandphoto change de nom, rendez vous sur

www.photoetmac.com

Merci d'updater vos bookmarks !

 

 

Accès direct :



« Nouvelles sensations sur le nouveau clavier Apple... | Accueil | Video d'initiation à Expression Media en ligne... »

sam. 15 déc 2007

Canon EOS 40D ou Nikon D300 ? Lequel choisir ?

Grâce aux « publi reportages » parus sur certains blogs photo sous le patronage de l'agence blogrider.fr, vous savez déjà tout (ou presque) sur le Canon EOS 40D… ( ? )

Toutefois… peut-être n’avez-vous pas encore trouvé dans ces articles (pourtant longs) de véritables réponses à la question « Canon EOS 40D ou Nikon D300, lequel choisir ? ». Effectivement, ce n’est pas forcément dans un « article rémunéré » que seront évoqués objectivement les concurrents du Canon EOS 40D.

  • Voilà pourquoi j’ai décidé de m’y coller… En commençant pas étudier le concurrent qui me semble le plus sérieux, j’ai nommé le Nikon D300...

Peut-être me lancerais-je ensuite dans une comparaison avec les Sony Alpha 700 et Olympus E-3. Mais il y a moins d’urgence à cela, me semble-t-il… Car ces deux marques ne disposent pas encore de gammes optiques comparables à celle des deux leaders historiques (mais elles y travaillent fort heureusement)…

Mais avant de commencer, permettez-moi une courte parenthèse !

...que je vais tenter de refermer très vite, rassurez-vous. Mais il me semblait intenable de ne pas revenir 30 secondes sur le sujet extrêmement sensible du « publi rédactionnel », qui mit le feu aux poudres la semaine dernière.

Je ne tiens pas à relancer la polémique, je vais donc rester mesuré dans mes propos et ne citer personne (je n'avais d'ailleurs cité personne la dernière fois, juste fait un lien vers le blog de blogrider)... Ce n'est pas parce que j'ai préféré retirer trois articles (et leurs commentaires enflammés), que j'ai changé d'avis : mon avis reste que « par définition » un publi-reportage ne peut être rédigé sans arrière-pensées !

  • Primo, car il est « relu » par le client, qui peut le refuser ou « suggérer » des modifications. Hors, on le sait bien, la meilleure censure est l’auto censure… Un blogger ne voudrait pas laisser échapper bêtement une prime qui se négocie souvent dans les 1000 €, (beaucoup plus dans certains cas)...
  • Secundo, on peut imaginer qu’un auteur « rémunéré » une fois, espère bien être « sélectionné » pour participer à de futures campagnes ! Parions qu’il sera dès lors plus indulgent toute l’année avec son commanditaire, motivé par une « carotte financière » plus efficace que n’importe quel « bâton ».

Voilà comment - selon moi - on « achète » un blog… à l’année ! Cela n'est pas si cher et pour l'annonceur, cela vaut le coup… Car avec 3000 lecteurs par jour, certains auteurs sont devenus (parfois sans le vouloir) de vrais « influenceurs ».

L’effet est double : pendant que ces bloggers sont occupés à écrire de longs articles rémunérés, ils ne mobilisent pas leur ressources (limitées vu qu’ils ne sont que des journalistes amateurs) à écrire sur d’autres produits. A n'en pas douter, voici pour le commanditaire, une manière doublement intelligente d’occuper les pages résultat de Google tout en détournant les bloggers d’autres sujets !

Contrairement aux rédacteurs de la presse photo traditionnelle (qui possèdent une carte de presse et dont le salaire dépend directement de la CREDIBILITÉ de leur journal), les bloggers ne sont pas des professionnels... Ils sont au contraire de vrais « journalistes du dimanche », avec tout ce que cela suppose de bien d'ailleurs (de fraîcheur et de passion). Mais aussi avec tout ce que cela implique de négatif : pour la plupart ils n’ont jamais reçu la moindre formation, ni sur le métier de journaliste, ni sur les responsabilités qu’il implique.

Les bloggers travaillent seuls... Contrairement aux journalistes qui appartiennent généralement à une équipe, sont au minimum coachés par un Rédacteur en Chef (quand ils ne sont pas surveillés par leurs paires) et font partie d'une corporation qui a à coeur de défendre "une certaine idée du métier"... Soyons clairs, depuis que je lis la presse photo, jamais je n’ai suspecté la moindre compromission de la part des Chasseur d’Images, Réponse Photo, Le Photographe, Déclic Photo, Reflex Numérique (devenu le Monde de la Photo.com), etc… Jusqu'à présent, je ne place pas la même confiance dans ce que je lis sur Internet !

  • On ne peut donc s’empêcher de ressentir un malaise croissant, au fur et à mesure que de nouvelles campagnes de publi rédactionnel apparaissent… Et lorsque vous tappez "publi reportage + blog" sur Google, vous tombez sur des trucs étonnants, prenez le temps de faire le tour du sujet !

Ne parlons même pas des "publireporters honteux", qui trompent leurs lecteurs en ne mentionnant pas la nature réelle de leurs "billets sponsorisés"... Un scandale tout simplement ! Espérons que la « bloggosphère » réagisse d’elle-même en rejetant ces dérives innacceptables…

Pour conclure : mon avis est que le principe même du publi rédactionnel n’est pas éthique et que les auteurs de blog ont beaucoup plus y perdre qu’à y gagner… La crédibilité d’un blog peut-elle survivre au publi rédactionnel ? Je ne le crois pas…

Vous noterez une fois de plus que je n’attaque personne (pas plus que dans mes précédents articles) et que je n’oblige personne à partager mon avis... Car effectivement les avis sont bel et bien partagés : le publi rédactionnel pose question à certains, alors qu’il ne pose aucun problème à d’autres… Ces derniers se sont d’ailleurs longuement expliqué sur leurs blogs respectifs, je vous engage à les lire. Je referme cette longue parenthèse avec un message aux bloggers :

  • Si vous n’avez aucun problème avec les « articles rémunérés » : expliquez éventuellement pourquoi à vos lecteurs... et sentez-vous libres d’en publier tous les jours !
  • Si vous suspectez comme moi qu’il existe un vrai problème : refusez les publi rédactionnels en bloc ! Ajoutez même un petit logo rouge « NO PUB » à votre site, si cela vous amuse ;-)

Par contre, aucune position intermédiaire ne me semble soutenable… Un peu trop facile de dire que les choses ne sont « ni toutes noires, ni toutes blanches » non ? Je crois qu’il est justement certains sujets à propos desquels, il faut oser affirmer des positions très franches !

On ne peut accepter « un peu » de publi rédactionnel ! On ne peut pas faire « un peu » de communication et redevenir « un peu » journaliste par la suite... C’est soit l’un soit l’autre : à chacun de décider et de prendre ses responsabilités… Et comme je tiens jusqu'au bout à faire un travail de journaliste, voici quelques liens sur le sujet :

Mais revenons aux Canon EOS 40D et Nikon 300D !

Fin de la cette parenthèse, bien plus longue que prévue désolé. Il est maintenant temps de passer à l’étude objective (et indépendante) des arguments respectivement en faveur du Canon EOS 40D et du Nikon 300D.

  • Et pour cela, je vous donne rendez-vous ici même dans quelques jours !

Le temps de fignoler consciencieusement cet article… N'étant payé par personne, je prendrais tout mon temps ! ... dire que j'avais décidé de prendre des vacances ;-)

Par VIBERT dans 00 - COUPS DE GUEULE ! | Permalink | Commentaires (52)

TrackBack

URL TrackBack de cette note:
http://www.typepad.com/services/trackback/6a00d8341c048f53ef00e54fa5858d8833

Listed below are links to weblogs that reference Canon EOS 40D ou Nikon D300 ? Lequel choisir ?:

Commentaires


Pur_next RETOUR HOME MACANDPHOTO.COM