Drapo_a_menu READ MACANDPHOTO.COM IN ENGLISH

Accès direct :

-> L'Anti Spam typepad posant problème, certains commentaires nécessitent ma validation avant publication (quelques minutes à quelques heures). Merci de vous identifier (ici par exemple) avant de poster, ça facilite les choses. En cas de soucis me contacter.



« Sony, 8000 licenciements... et changement de stratégie ? | Accueil | Truc de ouf ! Non ? »

mer. 10 déc 2008

Canon EOS 5D mark2, moins de bruit, plus de pixels

En avant première d'une prise en main plus complète (à venir) c'est Cameralabs.com qui publie ici des tests en haute sensibilité du Canon EOS 5D mk2... face à son ancêtre le Canon EOS 5D. Pendant que j'y suis, ne loupez pas notre dossier consacré aux reflex Full frame :

Canon_EOS_5D_mk2  Franchement j'avais du mal à en croire mes yeux en découvrant ces résultats exceptionnels... Visiblement l'EOS 5D mark2 "écrase" son ancêtre qui était pourtant déjà un excellent boîtier en haute sensibilité (relire d'ailleurs ceci pour mémoire et je vous recole à droite, le test DPreview de l'ancien EOS 5D qui jusqu'à 1600 ISO ne semble pas si démodé face au Nikon D700 et Sony Alpha 900).

Depuis ce matin, vous pouvez d'ailleurs consulter les résultats en haute sensibilité du 5D mark 2 sur DxOmarks (cliquez sur la colonne Low-Light ISO) ou il se classe en troisième position derrière les Nikon D3 et D700. Ce qui est un véritable exploit pour un capteur de 21 MPix (alors que les deux Nikon ne proposent que 12 Mpix ce qui facilite grandement la maîtrise du bruit), ce qui en dit long sur l'avancée importante que constitue ce nouveau réflex.

Dpreview_bruit_5d

On peut résumer les choses comme ceci : pour moins de 2800 € le Canon EOS 5D mk2 offre plus de pixels, plus de sensibilité et moins de bruit... Donc plus de possibilités photographiques. Disposer de tout cela, réuni en un seul boîtier est absolument unique pour le moment sur le marché (comme l'EOS 5D était déjà unique durant les trois années ou il fut seul full frame accessible du marché).

Il est incontestable que cette fin 2008 restera dans l'histoire de la photo, tant elle aura été marquée par l'arrivée de trois appareils révolutionnaires. Sans ordre de préférence : le Canon EOS 5D mk2 pour sa résolution de 21 Mpix, sa qualité d'image en haute sensibilité et la vidéo HD... Le Nikon D700 pour sa polyvalence, son professionnalisme et sa maîtrise des hautes sensibilité... Et enfin le Nikon D90 (lien à venir) pour son rapport qualité-prix inégalé qui fait de lui sans aucune hésitation le meilleur reflex amateur (voir amateur-expert) du moment...

Mais revenons au Canon EOS 5D mark 2. Examinez le résultat incroyable (copie d'écran ci-dessous) obtenu à 3200 ISO... Dire qu'avec l'ancien EOS 5D je m'interdisais de dépasser les 1200 ISO : on a vraiment changé de génération, une telle qualité à 3200 ISO est tout simplement révolutionnaire.

Mark2

Je n'hésite pas à le dire : cela va changer le monde de la photo... Non seulement pour les amateurs experts (qui sont ciblés par ce boîtier), mais aussi pour beaucoup de professionnels qui de plus en plus nombreux, refusent de mettre 7000 ou 8000 € dans un boîtier (remarque au passage : voilà une leçon encore mieux comprise par Nikon qui leur propose avec les D300 et D700 des boîtiers de reportage magnifiquement complémentaires et idéalement équipés. Deux appareils qui en ces temps de crise sont en train de remplacer les D3 dans le fourre-tout et dans le cœur d'une majorité de professionnels Nikonistes)...

Pendant que Canon s'attaque à la maîtrise le bruit en haute résolution pour offrir aux amateurs experts de nouvelles possibilités photographiques (un peu à la traine de Nikon, rendons à César)... j'en entend déjà certains nous expliquer qu'ils ne montent jamais à 3200 ISO et que cela ne sert absolument à rien ! Ah bon ?

Libre à eux de ne pas en profiter et de ne pas s'emparer des possibilités nouvelles qui leur sont proposée. Pendant ce temps, d'autres (moins conservateurs) feront des images inédites à leur place... Les partisans de la mise au point manuelle avaient eu la même réaction face à l'autofocus naissant. Les partisans des télémétriques Allemands avaient dit la même chose à l'arrivée des boîtiers reflex Japonnais... Et les tenants de l'argentique avaient dit ça aussi du numérique... C'est toujours un peu la même histoire : les anciens contre les modernes.

Une sensibilité de 3200 ISO, cela ne servait à rien tant que les résultats étaient médiocres. Nous somme d'accord... Mais maintenant que la qualité est équivalente à ce que l'on faisait à 800 ISO il y a quelques années, c'est autre chose... Les photographes les plus créatifs seront les premier à savoir exploiter cette avancée et cela ne tardera pas, car à chaque révolution technologique (photo couleur, Polaroid, numérique, format RAW) naissent de nouveaux styles et de nouvelles images...

Réaliser des images de 21 megapixels à 3200 ISO sans être gêné par le bruit, avouez que c'est incroyable. Et tout ça pour moins de 2800 €, c'est même révolutionnaire... Le genre de révolution qui ne survient qu'une fois ou deux par décennies.

Cela signifie qu'il sera possible de faire avec ce boîtier des images qu'il était tout simplement impossible de faire auparavant. Il sera dorénavant facile de travailler au 500 mm, à f/8, au 1/1000 sec en faible lumière. Je pense par exemple aux photographes animaliers qui pourront utiliser des vitesses très élevées dans la pénombre pour surprendre l'envol des oiseaux au crépuscule... Je pense aux photographes de sport bien entendu, pour qui vitesse élevée et un peu plus de profondeur de champs sont la garantie de fixer l'instant décisif en toute sécurité (j'ai d'ailleurs souvent préféré l'EOS 5D en sport pour sa capacité de travailler à 1200 ISO, malgrès sa cadence de 3 im/sec).

_mg_1466 Il existe des centaines de situations photographiques, face auxquelles on ne pouvait que baisser les bras auparavant... Combien de fois ais-je déclenché en sachant que les résultat serait décevant à cause des limites techniques de mon matériel ? Et bien grâce aux 3200 ISO du Canon EOS 5D mk2, ce qui était impossible jusqu'à présent, le deviendra demain...

Un exemple récent auquel je pense : ces danseuses Balinaises éclairées par de simples flammes de torches... J'étais limité à 1600 ISO avec le Canon EOS 450D (ce qui est déjà bien, son petit CMOS s'en est d'ailleurs brillamment sorti, comme je l'ai expliqué ici).

Mais combien de mouvements flous à cause de la vitesse trop lente (1/100 em seulement) nécessaire pour récupérer le peu lumière des torches qui éclairaient la scène...

Autre point intéressant : les photographes n'auront plus à se ruiner pour des optiques ouvrant systématiquement à f/2.8... Mais il pourront photographier avec des optiques moins coûteuses ouvrant à f/4 (avec une profondeur de champs légèrement plus élevée mais pas tant que ça)... Voilà une vrai révolution : la fin de la dictature du f/2.8. J'en parlais d'ailleurs dans cet article : Gammes optiques, comment s’y retrouver ?

Canon offre pour cela plusieurs optiques série L (L comme Luxe) de très haut niveau optique (équivalent aux optiques professionnelles ouvrant à f/2.8). Un effort de démocratisation, que l'on attend impatiemment chez d'autres constructeurs, d'autant qu'il s'agit d'ouverture à f/4 constante :

Jusqu'à présent, seul le Canon EOS 1Ds mark III permettait d'obtenir des images de haute résolution en haute sensibilité, mais son prix l'interdisait au plus grand nombre. Le Sony Alpha 900 s'il est par ailleurs intéressant n'est malheureusement pas assez convaincant dès 800 ISO (lire Camera labs et DPreview). Depuis peu les Nikon D3 et D700 font des miracles en hautes sensibilité (lire Camera Labs), mais ils ne pèsent "que" 12 Mpix, ce qui n'est pas si mal... Toutefois, entre 12 et 21 Mpix il y a un monde ! Et depuis la semaine dernière, il y a le Nikon D3x de 24 Mpix, mais là encore son prix est dissuasif.

Aujourd'hui le Canon EOS 5D mark 2 est le seul reflex haute résolution, à offrir pour moins de 2800 € la possibilité de travailler sans arrière pensées à 3200 ISO. C'est pourquoi il distance largement selon moi, tous ses concurrents de plus de 20 Mpix.

Nous n'en sommes pas encore aux conclusion de notre comparatif des reflex full frame, mais dans le domaine des hautes résolutions le 5D mk2 s'affirme déjà comme le full frame le plus marquant... Affaire à suivre !

PS : je préfère répondre à l'avance aux quelques râleurs (2 ou 3 toujours les mêmes qui vous décourageraient presque d'écrire un blog). A ces quelques âmes chagrines qui ne manqueront pas dans leurs commentaires, de m'accuser d'être pro Canon : je préfère donc répondre à l'avance ! Je suis seulement pour le meilleur matos. Quelque soit sa marque ! Point barre... Pour s'en convaincre, je les invite (ceux qui voient le mal partout), à lire d'autres articles sur ce blog :

Peut-être alors m'accuseront-ils alors d'être pro Nikon ? Désolé ( ! ) je ne peux pas être les deux... Et ce n'est pas de ma faute si actuellement le duel au sommet se joue entre Canon et Nikon (Sony jouant un rôle de challenger de second plan, avec un unique boîtier intéressant et une gamme optique encore insuffisante)...

D'ailleurs, d'après le classement des capteurs DxOmark sur les 20 premiers boîtiers il y a : sept Canon, six Nikon (le D3x n'a pas encore intégré le classement mais il faudra l'ajouter donc ça fera sept), deux Sony, un Pentax, un Samsung et un Fuji (grosso modo par ordre de classement). Simplement quand un boîtier sort vraiment du lot... je le dis comme je le pense ! Et sans prendre de de gants (basta le politiquement correct) justement car je suis 100% indépendant :

  • Du côté de Canon deux boîtiers me semblent très clairement au dessus de leurs concurrents directes : le petit EOS 450D (je l'ai longuement expliqué ici) et le nouvel EOS 5D mk2 (comme son ancêtre l'était aussi).
  • Du côté de Nikon ce sont quatre boîtiers à être leader sur leur secteur : les D3, D300, D700 et D90 (le lien est à venir car je vais tester cette petite merveille jusqu'en janvier). Ils dominent de la tête et des épaules leurs adversaires... (5 peut-être en comptant le D3x)

Voilà pourquoi il me semble d'autant plus important de souligner que le Canon EOS 5D mk2 domine clairement son unique adversaire le Sony Alpha 900... Pour le reste, c'est Nikon qui tient la corde et domine qualitativement le marché (ainsi qu'en termes de ventes depuis un an d'après ce que j'en sais)... dans presque tous les compartiments du jeux.

Il est très urgent que Canon mette à jour ses deux EOS 1D mark3... Et sorte peut-être un boîtier intermédiaire entre EOS 450D et EOS 50D (très peu probable) sans quoi le Nikon D90 raflera forcément la mise auprès des amateurs experts.

Mais à titre personnel ce qui me serait le plus utile, ce serait un Canon EOS 3D (équivalent plus ou moins du Nikon D700, mais en plus léger)... Avec un capteur full frame de 15 ou 16 Mpix, sans oublier un petit flash et une cadence de 5 ou 6 images/sec... Allez un petit effort Monsieur Canon !

 

 

 


Lire aussi à propos de Canon :

  • Canon S90 et viseur externe, l'astuce qui tue !
  • Deux petits accessoires utiles pour le Canon S90.
  • Test terrain : Canon G10 au Costa Rica (en attendant le G11).

 

 


 

Par VIBERT dans 00 - A RELIRE CET ETE (BEST OF) , 00 - COUPS DE COEUR , 80 - APN : Canon | Permalink | Commentaires (60)

TrackBack

URL TrackBack de cette note:
http://www.typepad.com/services/trackback/6a00d8341c048f53ef0105364c0fda970c

Listed below are links to weblogs that reference Canon EOS 5D mark2, moins de bruit, plus de pixels:

Commentaires


Pur_next RETOUR HOME MACANDPHOTO.COM