En 2014 macandphoto change de nom, rendez vous sur

www.photoetmac.com

Merci d'updater vos bookmarks !

 

 

Accès direct :



« SFR rembourse 460 € pour l'achat d'un iPhone | Accueil | Ce film aurait put être fait à l'aide d'un simple reflex »

jeu. 25 déc 2008

Guide des reflex Full frame (6/6), conclusions

Voici la sixième et dernière partie de notre dossier consacré aux reflex Full frame. Retrouvez le reste par ici :

En ce jour de Noël, il est tant d’essayer de tirer quelques conclusions de ce que nous avons appris des trois reflex full-frame du moment… Nous avons attendu pour cela que les premiers exemplaires de série du Canon EOS 5D Mark II soient livrés, ce qui est le cas depuis une grosse semaine même si toutes les pré commandes sont encore loin d’être honorées.

Full-frame Il se dit que quelques centaines de boîtiers seulement auraient été livrés pour la France à ce jour et de l’aveu de plusieurs responsables de magasins, rarement auparavant un boîtier n’avait été si largement pré commandé et si impatiemment attendu (même info en provenance de Hong-Kong)…

Ce qui en dit long sur le trou qui existait dans la gamme EOS, sur le créneau de l’entrée de gamme Professionnelle (entre 2000 et 3000 €). Pour cette raison, on peut supposer que le Nikon D700 était peut-être un tout petit peu moins impatiemment attendu, puisque de nombreux Nikonistes sont déjà équipés de Nikon D300.

6a00d8341c048f53ef010535c00729970b8

Un D300 qui satisfait pleinement ses utilisateurs même avec son capteur Dx. Il faut dire que la « culture full frame numérique » est encore très récente chez les Nikonnistes, le Nikon D3 est réservé aux professionnels et n’est pas si vieux après tout... La plupart des Nikonistes ont investi dans des optiques Dx et l’idée de gamme entièrement Fx doit encore faire son chemin.

Dans le même temps, Canon possède une gamme optique full frame plus riche et propose des boîtiers Full frame depuis longtemps, dont un modèle accessible (l’EOS 5D premier du nom) depuis 2005. Voilà qui explique que beaucoup d’utilisateurs de D300 ne se précipitent pas trop vite sur le D700. Souvent ils en rêvent, ils y réfléchissent, mais ne craquent pas immédiatement, alors que presque tous les Canonistes se ruent sans se poser de question sur l’EOS 5D mk2 (ou recherchent des Canon EOS 5D ancienne version). Le coût des optiques Nikon full frame (plus chères que les EF Canon) y est peut-être pour quelque chose…

Celui que j’aimerais acheter : le Nikon D700.

Nikon_d700_body_frontIl n’empêche que s’il me fallait faire un classement et désigner mon reflex préféré (celui que j’achèterais les yeux fermés si j’avais le choix), ce serait certainement le Nikon D700, pour sa qualité d’image et sa polyvalence inégalée… Dommage qu’il soit un peu plus lourd que les autres, mais je devrais pouvoir m’habituer à ses 1074 gr. J’ai supporté bien plus lourd à l’époque de l’argentique...

Malheureusement je suis comme la plupart des photographes : coincé par une gamme optique patiemment financée années après années. Une optique, c’est comme la bourse tant qu’on ne l’a pas revendu elle n’a rien perdu de sa valeur… Et il faudrait beaucoup plus qu’un nouveau reflex (même l'excellent Nikon D700) pour me décider à changer de marque, c’est-à-dire renouveler 3 optiques série L, quelques optiques fixes, sans oublier un EOS 50D (pour le sport) et un 450D (pour voyager léger et aller aux conférences de presse sans me charger inutilement).

Il est très coûteux de changer de marque de reflex : lorsqu’un photographe s’engage avec un système, c’est pour de nombreuses années… Il ne faut donc pas se décider à la légère, voilà pourquoi Nikon et Canon rassurent : depuis 50 ans ils sont les seuls à n'avoir jamais laisser tomber les pro.

Celui que je vais acheter : le Canon EOS 5D mark 2

P1c04_x7_005J’opterais finalement pour le Canon EOS 5D Mark 2, qui offre la meilleur qualité d’image du marché grâce à ses 21 megapixels, donc un poil plus de possibilités de recadrage que les 12 Mpix du Nikon D700…

Sans oublier la vidéo, un gadget qui m’amusera certainement de temps en temps (just for fun). Et puis j’avais tellement adoré l’EOS 5D original, que je ne serais certainement pas déçu par son successeur, même s’il n’est pas aussi pointu qu’on aurait pu le rêver (dommage qu’il ne possède pas un petit flash notamment). Relire notre article : Canon EOS 5D mark2 : moins de bruit, plus de possibilités...

Celui que je n’achèterais pas sera donc le Sony Alpha 900, je ne vois d’ailleurs pas à qui je pourrais le conseiller… Premièrement a cause d’une gamme optique insuffisante et coûteuse, ensuite à cause d’une qualité d’image décevante dès 1600 ISO, une sensibilité pourtant devenue standard en 2009. Dommage car le viseur de l’Alpha 900 est splendide et sa construction de très haut niveau… Les ingénieurs Canon devraient d’ailleurs s’inspirer (au moins un petit peu). Mais sans doute ont-ils fait leurs comptes et réalisé certains arbitrages, au final le viseur de l’EOS 5D mk2 me semble largement suffisant.

Qualité de construction est-ce là l’essentiel ?

Quand à la construction du boîtier voilà une question encore plus secondaire pour la plupart d'entre nous. Il s’agit de faire des photos, pas des crash-test... Pas besoin d’un Land Rover pour traverser l’Afrique, de nombreuses personnes le font avec des voitures banales qui ne sont pas forcément des 4x4…

Au-delà d’un niveau minimum de finition (dont on peut éventuellement placer la limite inférieure au niveau d’un EOS 50D qui n'est pas si mal après tout), il convient je crois de relativiser l’importance de la construction y compris pour un photographe professionnel. Et j’écris cela, après avoir mis à rude épreuve des dizaines de boîtiers non tropicalisés dans des conditions variées depuis pas mal d’années (le dernier en date est le minuscule EOS 450D testé en Indonésie). Depuis plus de 50 ans des millions de photographes et d’aventuriers ont parcouru le monde avec des reflex non tropicalisés, ce qui ne les a jamais empêchés de travailler en toute sécurité.

En « y mettant le prix » n’importe quel constructeur est capable de réaliser une construction somptueuse et un viseur de luxe équivalent à celui de l’Alpha 900 (qui présente tout de même l’incroyable défaut de ne pas afficher la sensibilité ISO). Mais la construction « char d’assaut » a un coût, forcément répercuté quelque part... Et l’on peut se demander, est-ce là vraiment l’essentiel ? N’est-ce pas l’arbre chargé de cacher la forêt ? Ne préférez-vous pas des possibilités photographiques supplémentaires, notamment la possibilité de photographier dans l’ombre à 1600, ou 3200 ISO ? Mais, c'est bien évidement à chacun de voir et il en faut pour tous les goûts : des tas de gens préfèrent encore d'énormes 4x4 aux États Unis, là ou de simples berlines seraient suffisantes pour aller de la maison au bureau.

Qualité d’image : Sony doit encore convaincre…

Si Sony a réussi à une construction magnifique et le meilleur viseur de cette catégorie, l'électronicien n’a par contre pas encore réussi à rattraper l’expertise accumulée par Canon et Nikon pour le traitement de l’image… Un domaine ou les deux leaders historiques font toujours « visiblement » la différence.

Testd60mdlp1224c688 A ce propos permettez-moi de m’éloigner un tout petit peu de notre sujet du jour, pour vous signaler le numéro 12 (daté de janvier) du Monde de la photo qui a testé les kits reflex amateurs sur 44 pages (excusez du peu), vous verrez c’est passionnant…

On constate au fil de cette enquête minutieuse menée par Laurent Katz et Jean-Marie Sepulchre (pour la partie mesure), que pour ces gammes également c’est la maîtrise du « traitement de l’image » qui fait souvent la différence. A lire leurs conclusions, ce sont les Nikon D60, Canon EOS 450D, Pentax Km et Pentax K200D qui dominent les débats, suivis des Olympus et Panasonic (le Nikon D90 n’était pas testé). Les Sony Alpha 200 et 350 ferment la marche. A signaler dans le même numéro un très intéressant test du Canon EOS 5D Mk2 concocté sur 8 pages par Laurent Katz.

Pour revenir aux boîtiers full-frame, je vous recommande aussi le dernier Chasseur d’Images (n°310 celui de Janvier Février) qui livre un passionnant comparatif des trois reflex full-frame du moment sur 18 pages (en comptant les 4 pages consacrées au Nikon D3x et les 2 pages de mesures du Canon EOS 5D MK2).

Le Nikon D700, vainqueur jusqu'au tirage A3

Ils concluent dans leur "palmarès subjectif" à la domination globale du Nikon D700 "une assurance résultat tout terrain", suivi de près du Canon EOS 5D Mk2 qui produit la meilleure image. "Dans des conditions d'utilisation exigeantes, il domine le D700 par son piqué à faible sensibilité et tient parfaitement la route à 1600 ISO et même à 3200 ISO"... Malheureusement : "coté boîtier, il est complet mais banal"...

Mais Chasseur d'Images ne parle pas du tout des gammes optiques ce que je trouve bien dommage, nous y reviendrons...

Le dernier du classement est le Sony Alpha 900 handicapé par une maîtrise imparfaite du bruit et une mesure d’exposition "pas particulièrement bien réglée ni fiable". Chasseur d’image assène même "franchement trop dense. Une façon triviale que l’on croyait révolue de se prémunir de la surexposition". En 2009, à l’heure du traitement RAW et de l’exposition dite "à droite", voilà qui est assez gênant…

Les nombreux agrandissements réalisés par le mensuel pour présenter la qualité d’image sont édifiants, pour ne pas dire impitoyables... Il est à d’ailleurs important de préciser que ces comparatifs n’ont pas été faits à partir de captures d’écran à 100%, (comme on en trouve plein sur le web), mais sur la base de vrais tirages. Le journaliste explique longuement pourquoi, vous comprendrez la nuance...

Camera_labs

Pour autant les résultats obtenus par le mensuel confirment tout ce qu’on a pu lire sur le net jusqu'alors (lire chez DPreview ceci et cela sans oublier cela). Les captures à 100% ne sont donc pas si inutiles que ça. Pour ma part j'apprécie particulièrement les tests menés par Cameralabs.com.

Le Canon EOS 5D mk2, vainqueur à partir du tirage A2

On constate dans ces conditions que le Nikon D700 est handicapé face au Canon à partir d’une taille de tirage A2. Chasseur d’image précise même : « les détails qui font ici la différence n’étaient guère visibles en A3 »…

Ma première conclusion est que si vous n’allez pas trop souvent au-delà du tirage A3, il est un peu inutile de vous encombrer de plus de 12 Mpix, sauf à souhaiter disposer d’une importante marge de recadrage de sécurité...

Ma seconde conclusion est que Nikon devrait d’ici 2010 opposer un D800 de 21 Mpix à moins de 3000 €, face à l’EOS 5D mark II. Car beaucoup de professionnels ont peur de se sentir à l’étroit avec - seulement - 12 Mpix. Je me permets à ce propos de rapporter approximativement ici une conversation avec mon ami Patrick Robert qui par le passé a toujours privilégié les EOS 1Ds, de préférence aux EOS 1D : « je pensais à mes archives futurs. Dans quelques années personne ne voudra de fichiers de seulement 10 megapixels ». Ce n’est pas idiot, il faut envisager ce que seront les attentes des iconographes d’ici quelques années.

Ceci dit, un bon fichier RAW de 12 Mpix peut-être assez généreusement agrandi (avec un peu de savoir faire). Il est par ailleurs facile d’effacer les données EXIF qui trahissent la taille du capteur et le modèle de l’appareil : du moment que la taille et la qualité sont là, vos clients n’ont pas forcément besoin de tout connaitre du matériel utilisé...

Un capteur quasi identique, mieux exploité par Nikon que par Sony ?

245321200cx85100_frontPour ce qui est des tirages A2 du Sony Alpha 900 à sa sensibilité nominale de 200 ISO, Chasseur d’Image précise, « le capteur 24,5 Mpix est certainement capable de faire mieux »... On en revient toujours à ce problème de maîtrise du traitement de signal qui est le gros point faible chez Sony.

J’en veux pour preuve que les images issues d’un capteur très proche (le CMOS de 24,5 Mpix du Nikon D3x) sont très largement supérieures. Autre fait qui démontre le manque d’expérience du spécialiste de l’électronique Japonais : les images issues du capteur 21 Mpix du Canon sont d’après Chasseur d’Images, plus définies à 100 ISO que celles issues du 24,5 Mpix du Sony.

Principal enseignement apporté par le mensuel : le Sony Alpha 900 est donc battu y compris aux basses sensibilités en dépit de son capteur plus grand (en plus d’être largement distancé en haute sensibilité comme nous le savons déjà).

Comme je l’avais écrit à l’époque lointaine du CMOS de 8 Mpix de l’EOS 20D : mieux vaut 8 Mpix de bonne qualité, que 10 Mpix de moins bonne qualité. Rappelons qu’à cette époque Canon était le seul à disposer de capteurs CMOS, qui étaient largement supérieurs aux CCD Sony utilisés par toutes les autres marques. Nikon parvenait toutefois à dominer ses concurrents équipés du même capteur Sony, grâce à sa maîtrise du traitement de l’image. Il faut croire qu’aujourd’hui avec des capteurs CMOS de qualité - enfin - équivalente aux CMOS Canon, les ingénieurs de Nikon se « baladent » et peuvent exprimer tout leur talent...

A 3200 ISO, le Nikon D700 est le meilleur !

Démonstration de cette maestria : à 3200 ISO les petits 12 Mpix du Nikon D700 offrent une meilleure résolution des fins détails que les 21 Mpix du Canon. Un fait à souligner et même un véritable exploit…

Pendant ce temps, les résultats du Sony Alpha 900 sont « inacceptables » à 3200 ISO dixit Chasseur d’Image… Ce que l’on savait déjà avec les tests publiés sur le net, il n’y a donc pas eu d’améliorations significatives sur les Alpha 900 de série.

Pour ce qui est de la sensibilité 1600 ISO, il faut lire le test du Nikon D3x (page 117), ou l’on constate que juste après le nouveau modèle pro de Nikon (7500 € tout de même), c’est le Canon EOS 5d mk2 qui produit les meilleurs résultats… A la même page vous constaterez une fois de plus que dès 1600 ISO, les résultats sont cruels pour les 24,5 Mpix du Sony Alpha 900. Les détails sont totalement noyés dans le bruit, (sans parler de la sous-exposition récurrente)... Pourtant on devrait en 2009 considérer 1600 ISO comme une sensibilité usuelle. Je n’hésite d’ailleurs pas à l’utiliser régulièrement avec un simple Canon EOS 450D, dès que le soir tombe ou pour des images de spectacle dès que les acteurs bougent un peu…

Résultats des courses

Ce que je trouve de particulièrement intéressant dans le test des reflex full frame de Chasseur d’Images, c’est qu’ils ont été évalués systématiquement selon sept critères : Exposition, Flash, AF, Viseur, Chassis, Résolution et Granulation en haute sensibilité (à 3200 ISO), une méthode que j’avais utilisé pour comparer l’EOS 40D au D300 l’an dernier…

Résultat des courses selon Chasseur d’Images, Canon et Sony n’emportent qu’un seul match chacun. Alors que le Nikon emporte 5 matchs sur 7 ce qui fait de lui le boîtier le plus équilibré du moment. Au niveau des contre performances, Canon est dernier deux fois, alors que Sony est dernier quatre fois sur sept matchs.

Pour autant cette façon d’évaluer les boîtiers n’a rien d’absolu, car elle favorise les boîtiers très équilibrés comme le Nikon D700 au détriment de boîtiers très typés comme l’EOS 5D.

Parcequ’il existe autant de visions du reflex idéal que de photographes, il appartiendra donc à chacun de pondérer les sept critères évalués par le mensuel en vous intéressant particulièrement à ceux qui comptent vraiment pour votre pratique photographique (je n’imagine pas un photographe de sport ou de spectacle faire l’impasse sur la possibilité de travailler à 3200 ISO par exemple).

Pour cela, notre Guide des full frame propose une liste - quasi - exhaustive de tous leurs points forts et point faibles (dont vous ne trouverez pas vraiment d’équivalent dans la presse écrite, soulignons le au passage)…

Quid des gammes optiques et de leur rapport qualité / prix ?

Après avoir souligné l’excellence du test de Chasseur d’Images, le seul reproche sérieux que je trouverais à lui faire est l’absence étonnante d’un match concernant les gammes optiques de chaque constructeur et surtout leur rapport qualité prix… Il est probable que la première place se serait jouée entre Nikon et Canon, avec peut-être un léger avantage pour ce dernier.

Dommage, car cette question me semble vraiment fondamentale tant c’est la richesse d’une gamme optique et son accessibilité financière, qui font le succès à long terme d’un système reflex.

A ce titre l’approche du Monde de la photo pour son comparatif des kit reflex d’entrée de gamme est assez intéressante, puisqu’ils ont testé des couples boîtiers objectifs notés chacun sur 10 (une note pour le boîtier, une note pour l’optique et une note pour l’ensemble)… Si cette méthode avait été appliquée aux reflex full frame, les résultats auraient peut-être étés très différents.

Ef24105mm200_tcm79306157 Ainsi le couple formé par le Canon EOS 5D Mk2 et le génial EF 24-105mm f4L IS USM, aurait très certainement emporté le match du rapport qualité prix. Jugez plutôt : le kit est dispo dès 3272 € sur le net et 3899 € à la FNAC...

Et l'on trouve par ailleurs cet excellent zoom seul pour 847 € sur le net et 1070 € à la FNAC...

A mettre en perspective avec le Sony Zeiss 24-70 mm f/ 2.8 que l'on trouve à 1703 € sur le net et 1898 € à la FNAC... Qui ne propose que l'Alpha 900 boîtier nu. Je n'ai d'ailleurs pas trouvé d'offre Alpha 900 en kit sur le net, similaire à ce que propose Canon.

Canon ou Nikon ? Pas si simple...

On voit donc que les choses ne sont pas simples… Dans le match Canon vs Nikon, je serais donc tenté de conclure à un mach nul. Aucun de ces deux boîtiers ne justifie à lui seul un changement de marque. Nikon a pris de l'avance globalement côté boîtiers, mais Canon reste leader au niveau rapport qualité prix sur les optiques...

Mais pour un photographe partant de zéro et devant faire un choix entre ces deux marque, il faut reconnaître qu’actuellement Nikon propose la gamme la plus moderne et la plus complète. Les Nikon D90, D300, D700, D3 et D3x sont tous leaders sur leur secteur ou presque (la marque devrait toutefois faire l'effort de démocratiser un peu ses optiques Fx haut de gamme)... Reste que Canon finira bien par réagir, on ne sait pas encore vraiment quand ni comment. Mais plus le temps passe et plus l’effort à fournir sera important.

.


La suite par ici :

Par VIBERT dans 00 - A RELIRE CET ETE (BEST OF) , 00 - COUPS DE COEUR , 10 - ACTU : matos photo, divers | Permalink | Commentaires (59)

TrackBack

URL TrackBack de cette note:
http://www.typepad.com/services/trackback/6a00d8341c048f53ef010535bcac54970b

Listed below are links to weblogs that reference Guide des reflex Full frame (6/6), conclusions:

Commentaires


Pur_next RETOUR HOME MACANDPHOTO.COM