Drapo_a_menu READ MACANDPHOTO.COM IN ENGLISH

Accès direct :

-> L'Anti Spam typepad posant problème, certains commentaires nécessitent ma validation avant publication (quelques minutes à quelques heures). Merci de vous identifier (ici par exemple) avant de poster, ça facilite les choses. En cas de soucis me contacter.



« Pourquoi je me lasse déjà de Twitter... | Accueil | Formations Lightroom à la Nikon School (2009-2010) »

mar. 14 juil 2009

Le futur Canon EOS 60D équipé d'un CMOS en taille APS-H ?

Nous l'avons souvent écrit, la multiplication du nombre de pixels sur les capteurs de petite taille finira par poser des problèmes insolubles de bruit numérique, au fur et à mesure que la taille des photosites diminuera (le record est actuellement de 4,7µm pour le CMOS Canon APS-C de 15 Mpix). D'ou l'intérêt énorme des reflex Full-frame (relire notre guide comparatif des reflex Full-frame).

Même si les esprits chagrins doivent bien admettrent, que cela ne se passe encore "pas trop mal" chez Nikon et Canon (CF mon dernier test terrain du Canon EOS 50D) alors que l'on pensait arriver "aux limites technologiques" avec des capteurs de 12 et 15 Mpix. Force est de constater que les deux leaders historiques maîtrisent de façon étonnante le bruit en haute sensibilités de leur boîtiers "experts". Pas moins de 15 Mpix sur le Canon EOS 50D, c'est énorme... Tandis que Nikon reste un peu plus raisonnablement à 12 Mpix, avec un capteur Dx (facteur x1,5) pourtant un tout petit peu plus grand que le capteur APS-C de Canon (facteur x1,6)... Relire notre match Nikon D90 / Nikon D300 / Canon EOS 50D. C'est largement au delà de ce que l'on imaginait possible, il y a deux ou trois ans.

Hors, Canon (et Nikon probablement) ont bien l'intention de continuer en tête la "course aux pixels", comme on l'a constaté avec l'étonnant EOS 5D Mk2 de 21 Mpix, ou le D3x de 24 Mpix. Pas seulement pour des raisons marketing (les photographes experts s'enchantent de toujours plus de Mpix, c'est un fait), mais aussi pour distancer sur le plan technologique de nouveaux concurrents potentiel (Sony et Pentax)... Affaire de qualité d'image, mais aussi d'image de marque !

A l'exception du nouveau Pentax K7 et du Sony Alpha 900 (magnifique OVNI isolé dans une gamme Alpha actuellement médiocre quel dommage), les nouveaux acteurs du marché du reflex attaquent plus volontiers les leaders "par le bas", en proposant des reflex de plus en plus accessibles... Au bon sens du terme pour ce qui concerne Olympus et Pentax, ou de plus en plus dépouillés dans le cas des derniers Sony. Cette concurrence nouvelle a obligé Canon et Nikon à mieux occuper le terrain de l'entrée de gamme, avec leurs reflex à quatre chiffres, les Canon EOS 1000D et Nikon D5000... D'autant qu'un nouveau front vient de s'ouvrir, avec l'offensive prometteuse du Micro 4/3, qui est extrêmement intéressant pour sa capacité à traiter photo et vidéo sur un pied d'égalité (citons l'excellent Panasonic Lumix DMC-GH1 et la très étonnante gamme Olympus Pen en devenir)

Du côté des reflex experts, il me semble par contre évident que la course au pixels continuera de plus belle. Même si l'on se demande comment il sera (raisonnablement) possible, de proposer toujours plus de Mpix sur un tout petit capteur APS-C (Canon), ou Dx à peine plus grand (Nikon), en conservant des performances acceptables... Il se trouve que sans cette course en avant (fuite en avant ?), Canon dispose d'un atout de choix jusqu'alors peu mis à contribution.P3c20_20_tai

En l'occurrence le capteur CMOS de taille intermédiaire APS-H qui équipe la gamme profesionnelle de reportage (l'EOS 1D Mk3)... Et qui pourrait fort bien être utilisé sur la gamme expert intermédiaire : je pense en l'occurrence au futur EOS 60D qui remplacera l'actuel EOS 50D (héritier d'une longue tradition d'excellence, les EOS D60, 10D, 20D, 30D et 40D).

L'APS-H n'est pas un "petit capteur", il a beaucoup d'intérêt pour compléter les capteurs Full frame : il autorise plus "d'allonge" au téléobjectif, coûte moins cher à produire que les full-frame, permet des rafales plus rapides et en est un peu moins exigeant en terme de qualité optique... Le tout, sans trop souffrir des défauts propres aux petits capteurs. Bref une taille qui semble idéalement calée pour un reflex expert par trop coûteux.

Cela pose au passage la question du passage de la gamme pro vers le "tout full-frame". Je ne serais pas surpris que le successeur de l'EOS 1D Mk3 passe au full-frame. La technologie CMOS est mure pour cela, tout comme la gamme optique professionnelle EF. Mais ceci est une autre histoire (nous en sauront plus cet été).

Un tel mouvement me semble parfaitement logique, car cette gamme "expert" est de plus en plus cannibalisée par les excellents EOS 450D (12 Mpix) et EOS 500D (15 Mpix), qui n'ont quasi rien à envier à leurs grands frères (je suis un grand fan des EOS 450D et 500D). Basculer la gamme expert (à deux chiffres) vers des capteurs APS-H serait extrêmement intelligent de la part de Canon qui pourrait à nouveau se distinguer de ses concurrents avec une résolution approchant les 20 Mpix (que - en l'état de ce que l'on sait actuellement - peu de concurrents à par Nikon pourraient suivre sans sacrifier la qualité d'image).

A se demander si ce plan diabolique n'est d'ailleurs pas dans les cartons depuis très longtemps... J'en veux pour preuve le développement depuis plusieurs années d'une gamme optique intermédiaire (expert ou semi professionnelles), ouvrant à f/4, qui reste compatible avec les capteurs full-frame (donc APS-H également) et qui a le bon goût d'être financièrement accessibles aux amateurs passionnés.

Pour l'instant, inutile de se précipiter, car le Canon EOS 60D n'arrivera pas immédiatement, si l'on se réfère à notre time-line habituelle. Toutefois, on a vu Canon bouleverser par deux fois ses habitudes récemment, pour faire face à la concurrence... Dans le meilleur des cas, je ne vois donc pas arriver le Canon EOS 60D avant octobre (ce qui ferait plus de 4 mois d'avance sur son calendrier normal prévisible). Mais je parierais plus probablement sur début 2010 :

  • EOS D30 (3,3 MP) : 17 mai 2000 (longévité de 21 mois).
  • EOS D60 (6,3 MP) : 22 février 2002 (longévité de 12 mois).
  • EOS 10D (6,3 MP) : 27 février 2003 (longévité de 18 mois).
  • EOS 20D (8,2 MP) : 19 août 2004 (longévité de 18 mois).
  • EOS 30D (8,2 MP) : 21 février 2006 (longévité de 18 mois).
  • EOS 40D (10,1 MP) : 20 août 2007 (longévité de 12 mois).
  • EOS 50D (15,1 MP) : 26 août 2008 (longévité 12 à 18 mois ?)
  • EOS 60D (21 MP ?) : sera annoncé entre septembre et février 2010 ?

Avouez qu'un EOS 60D équipé d'un capteur APS-H de 21 Mpix (accompagné par exemple d'un EF 24-105 mm f/4 L IS et d'un EF 70-200 mm f/4 L IS), compléterait admirablement l'EOS 5D mk2 ou son successeur. Un équipement professionnel de choc, à prix imbatable...

Notamment si les deux boîtiers avaient le bon goût de partager enfin les même batteries et si la mutation de l'EOS 60D était l'occasion pour Canon de présenter un tout nouveau système autofocus (sur ce plan, il serait temps que Canon nous étonne un peu). Si ce vœux se réalisait, l'EOS 50D n'aura été qu'une ultime étape sur la route qui doit faire monter en gamme la série des EOS à deux chiffres, grâce à l'adoption d'un capteur de taille idéale, jusqu'alors injustement sous-employé.

Par VIBERT dans 80 - APN : Canon | Permalink | Commentaires (28)

TrackBack

URL TrackBack de cette note:
http://www.typepad.com/services/trackback/6a00d8341c048f53ef0115710e8204970c

Listed below are links to weblogs that reference Le futur Canon EOS 60D équipé d'un CMOS en taille APS-H ?:

Commentaires


Pur_next RETOUR HOME MACANDPHOTO.COM