Drapo_a_menu READ MACANDPHOTO.COM IN ENGLISH

Accès direct :

-> L'Anti Spam typepad posant problème, certains commentaires nécessitent ma validation avant publication (quelques minutes à quelques heures). Merci de vous identifier (ici par exemple) avant de poster, ça facilite les choses. En cas de soucis me contacter.



« De quel droit Facebook s'arrogerait-il le mot Book ? | Accueil | Changement d'air en Mer de Chine... »

ven. 27 août 2010

Canon EOS 60D, une nouvelle gamme intermédiaire

Toujours en voyage ! Donc analyse plutôt rapide de l'EOS 60D et pas forcément très complète... Car la vitesse de connexion ici ne me laisse pas le loisir de rechercher de l'info complémentaire (notamment sur la gestion de l'AF en vidéo), on en reparlera donc un peu plus tard.

Voilà donc le Canon EOS 60D qui propose avec son (nouveau) capteur CMOS de 18 Megapixels, grosso-modo la même qualité d'image que l'EOS 7D et l'EOS 550D (lire les explications de Declic Photo à ce propos). Les différences se situent ailleurs, notamment au niveau de l'écran, du viseur, de l'encombrement, de l'ergonomie et du lecteur de carte, qui passe en format SD (ce que je regrette).

EOS-60D-w-EF-S-MACRO Ce détail n'en est pas un... Notamment pour les voyageurs très productifs qui utilisent un lecteur de carte FW800 Sandisk et un Mac (relire nos tests de déchargement à l'aide du lecteur Lexar FW 800)... Vous le comprendrez en déchargeant quotidiennement des cartes SD de 16 Go en USB, ce qui semble infiniment plus long que de décharger des cartes CF de 16 Go en FW 800.

Si vous avez lu mon test terrain au Cambodge paru dans Declic Photo, vous vous rappelez peut-être que j'avais beaucoup apprécié l'EOS 7D. Mais qu'avec l'EOS 5D Mk2, j'avais trouvé ce couple assez lourd dans le sac à dos... Notamment comparé à l'équipe habituelle que mon EOS 5D Mk2 forme avec un EOS 500D ou 550D. Je voyage actuellement avec l'EOS 5D Mk2 et l'EOS 550D et c'est un soulagement, d'autant que je n'ai pris que deux optiques avec moi : le EF 24-105 mm f/4 L IS et le petit Voigtlander 20 mm.

Les caractéristiques de l'EOS 7D m'étaient donc apparues presque un peu surdimensionnées pour ce genre de reportage. Bref il manquaient à Canon un modèle au gabarit plus léger (un peu plus léger même que ne l'était l'EOS 50D), et éventuellement un peu moins cher afin de toucher un public plus large.

Ce nouveau Canon EOS 60D vient donc à point nommé s'intercaler entre la série "amateur" à trois chiffres (EOS 550D) et la série "semi pro" à un seul chiffre (EOS 7D et 5D Mk2). Il n'est pas vraiment le successeur de l'EOS 50D, mais inaugure plutôt une nouvelle gamme. Alors que l'EOS 7D confirme qu'il est bien le véritable successeur (en plus musclé) de l'ancienne série à deux chiffres (EOS D60, 10D, 20D, 30D, 40D, 50D)…

Le Canon EOS 60D apporte quelques compléments intéressant par rapport aux "petits EOS ", notamment un viseur plus confortable avec 3 verres interchangeables, un écran orientable (une première sur un reflex Canon, dont l'avenir dira s'il sert vraiment à quelque chose en dehors des 14 Juillet)...

L'écran récupère aussi le ratio 3/2 que je trouve si pratique, qui était apparu sur l'écran de d'EOS 550D. Un ratio 3/2 identique aux images, ce n'est vraiment pas un gadget, jamais je n'avais tant apprécié un écran que celui de l'EOS 550D.

L'ESO 60D est équipé de cette roue codeuse qui me manque parfois sur l'EOS 550D (rien de dramatique mais ça m'oblige à appuyer du pouce sur une touche pour faire une correction manuelle d'expo avec la molette avant). 

On note par ailleurs que le petit Joypad de l'EOS 50D disparait et intègre le centre de la roue codeuse, celle-ci étant une caractéristique immuable (et géniale) des EOS experts et pro depuis des longues années. Canon réuni ainsi le meilleur des l'ergonomie des petits et des grands EOS.

Si on retrouve la disposition de l'AF classique des EOS à 9 collimateurs en losange, tous ces collimateurs sont enfin de type croisé, de façon à améliorer les performances. Rien de révolutionnaire, mais ça devrait suffire (comme les précédents EOS 40D et 50D). Il faudra passer à l'EOS 7D pour aller plus vite.

Je n'ai pas encore bien compris si l'EOS D60 bénéficie (ou pas) du suivi de mise au point AF continu pendant la vidéo comme les Alpha 33 et 55... Mais je ne crois pas ! Si j'ai bien compris, il faut presser à mi course le déclencheur pour réactiver le point comme sur l'EOS 550D... (à vérifier)

Personnellement ça ne me gène pas trop, car j'ai pris le parti de filmer surtout au très grand angle (donc avec une immense profondeur de champs), ou sur pied en prenant tout mon temps... Et de toutes façon de ne filmer "qu'un petit peu", juste pour le fun. Je ne suis donc pas à la recherche "impérativement", d'un reflex photo-vidéo aussi rapide qu'un camescope. Ceci dit, je serai toutefois preneur d'un AF vidéo s'il m'était proposé, mais certainement pas au point de sacrifier la visée optique.

A mon avis Canon va donc prendre tout son temps pour régler cette question délicate (un an ou deux ?), un peu comme Sony qui a préféré se passer de vidéo pendant très longtemps… Souhaitons en tous cas, qu'ils inventent une solution qui ne sacrifie pas la visée optique, car la plupart des amateurs de photos préfèrent se passer d'AF en vidéo et conserver la sacro sainte visée optique (du moins pour ce type de reflex)…

Remarquons d'ailleurs que Sony n'a d'ailleurs trouvé aucune solution dans ce cadre-là (visée optique + AF vidéo), puisque leur troisième reflex photo-vidéo le A 560, qui ne propose tout simplement aucun AF en vidéo, ce qui est vraiment spartiate (car faire le point avant le début de la séquence en titillant le déclencheur reste tout de même plus précis et confortable qu'une mise au point manuelle). Et pour le moment je n'ai pas regardé le Nikon D3100, donc je ne peux en parler…

Je me demande donc, si cette absence d'AF en vidéo pourrait vraiment faire perdre des clients à Canon sur cette cible intermédiaire de photographes passionnés entre amateur et experts ? A mon avis pas énormément, du moins pour l'instant (il s'agit d'une cible bien différente que les utilisateurs de Bridge ciblés par Sony avec les Alpha 33 et 55)... Car la masse des photographes amateurs ne se met "sérieusement" à la vidéo que plutôt lentement à ce que j'en juge. Canon doit le savoir, c'est donc pour ça qu'ils prennent tout leur temps... 

On peut donc considérer qu'à 1199 € boîtier nu, ce Canon EOS 60D est un vrai concurrent du Nikon D90 (ou de son successeur)... Un niveau hiérarchique qui manquait un peu dans la gamme Canon, tant l'écart était devenu grand entre l'EOS 550D et l'EOS 7D. Par contre quel domage de n'avoir pas positionné un kit ambitieux avec l'EF-S 15-85 mm bien pratique de l'EOS 7D.

Ce nouvel EOS 60D devrait faire un excellent petit boîtier pour voyager et un excellent "second boîtier" pas cher destiné aux possesseurs d'EOS 5D Mk2, ou d'EOS 7D (selon les goûts et les budgets). D'autant que Canon a eu le bon goût de conserver le même type d'accus, ce qui vous permettra de voyager confortablement avec un ou deux chargeurs (selon votre niveau de paranoïa)... Par contre le grip BG-E9 est nouveau (il ne faut pas rêver tout de même).

 

 

 

 


Lire aussi à propos de Canon :

  • Canon S90 et viseur externe, l'astuce qui tue !
  • Deux petits accessoires utiles pour le Canon S90.
  • Test terrain : Canon G10 au Costa Rica (en attendant le G11).

 

 


 

Par VIBERT dans 80 - APN : Canon | Permalink | Commentaires (7)

TrackBack

URL TrackBack de cette note:
http://www.typepad.com/services/trackback/6a00d8341c048f53ef0134867b202c970c

Listed below are links to weblogs that reference Canon EOS 60D, une nouvelle gamme intermédiaire:

Commentaires


Pur_next RETOUR HOME MACANDPHOTO.COM