Drapo_a_menu READ MACANDPHOTO.COM IN ENGLISH

Accès direct :

-> L'Anti Spam typepad posant problème, certains commentaires nécessitent ma validation avant publication (quelques minutes à quelques heures). Merci de vous identifier (ici par exemple) avant de poster, ça facilite les choses. En cas de soucis me contacter.



« La photo mystère : mais quoi t'est-ce ? | Accueil | Gestion du TRIM sur Macbook Air, ça c'est fait... »

jeu. 31 mar 2011

Fukushima : probable, le pire n'est jamais certain

Jacques Attali a utilisé des mots très forts hier dans l'Express, à propos de la catastrophe nucléaire au Japon... Jugez plutôt :

" L'heure est très grave. Un scénario mettant en cause l'intégrité à moyen terme de l'humanité ne peut plus être exclu. Si les cuves ou les piscines stockant les combustibles irradiés des réacteurs de Fukushima cèdent sous l'effet de la chaleur, d'une explosion ou d'une réplique sismique, on verra se dégager, sous forme liquide ou gazeuse, dans la mer, dans l'air ou en sous-sol, des quantités immenses de matériaux radioactifs. Et même, s'il s'agit de l'enceinte de confinement du troisième réacteur, des quantités considérables de plutonium. Avec, alors, des conséquences certaines sur la contamination d'une partie du Japon, devenant largement inhabitable; et avec d'autres implications, moins certaines, sur la contamination de la planète entière. "

D'aucun décriront ce scénario alarmiste ? Pour ma part j'ai la vague intuition (j'espère me tromper) qu'il reste dans l'ordre du possible, même si certains mots sont peut-être un poil excessifs (?) ... Curieux comme depuis le début, on se refuse à imaginer l'éventuel scénario du pire (relire cet article), au moins Jacques Attali ne l'écarte pas du tout (il est éditorialiste, pas journaliste)...

Faut-il imaginer une partie du territoire Japonais, devenu invivable pour plusieurs générations ? Si oui, quelles conséquences pour le reste de l'Asie et de la planète ? Du point de vue environnemental, économique, démographique...

Car il est évident que l'enceinte de confinement est percée et que les Japonais ne sauront pas reboucher cette fuite de sitôt, sans l'aide d'experts Américains, Français et d'autres nations éventuellement... Qu'ils ont "fièrement" décliné jusqu'à récemment. En ce moment partout dans le monde, des centaines d'ingénieurs et d'architectes devraient être en train de se creuser la tête, pour trouver un moyen de mettre cette centrale "sous cloche" au plus vite. Est-ce le cas ? La prochaine étape sera-t-elle la création d'un sarcophage (une entreprise forcément internationale vue l'ampleur), afin de limiter les émissions ?

Personne n'en parle, personne n'essaye d'imaginer les prochains mois, c'est assez étrange... Personne n'évoque non plus (sauf Attali) le "droit d'ingérence" dans ce cas-là ? Pourtant il me semble autrement plus justifié qu'en Libye, ou quelques pays entreprennent de remplacer un dictateur par... "ils ne savent pas encore quoi" ! Probablement quelques années de guerre civile comme en Irak ? Impeccable...

Ce qu'on peut dors et déjà dire, c'est que la gestion de la catastrophe par l'opérateur Japonais privé Tepco aura été totalement calamiteuse, tout comme la passivité du gouvernement Japonais... Les Japonais devront en tirer des conclusions quand à leurs méthodes et quand à la confiance, qu'il ne devraient plus accorder à ce type d'entreprises. En cause également, les concepteurs du site, qui n'ont jamais pris en compte le risque d'un Tsunami important (Tsunami qui n'a rien d'exceptionnel puisqu'il s'est produit). Jacques Attali à l'habitude d'écrire assez clairement, ce que les journalistes n'osent formuler... A noter qu'en France ce double risque : sismique + inondation n'aurait tout simplement jamais été pris en compte ( ! ) car jugé trop improbable. Mais ça risque pourrait changer à l'avenir ?

Si l'on en réchappe, cette tragédie aura peut-être été une chance. Paradoxalement... Car elle devrait avoir pour conscéquence une ré-évaluation générale de la sécurité des centrales, partout dans le monde (enfin, en toute logique). Elle survient d'ailleurs, juste avant que le nombre de constructions de centrales, n'explose (probablement) dans les pays émergeants...

Et oui ! Comment croyez-vous que les Chinois trouveront l'energie dont ils auront besoin dans les années à venir ? Ils construiront certainement des centrales à tour de bras, ça semble une évidence. Je n'imagine pas qu'ils trouvent un moyen de s'en passer, car il n'existe probablement aucun autre moyen de produire rapidement toute l'énergie que leur croissance appelle (question d'échelle)...

Cette catastrophe aura donc (quelque part) été une chance... Car elle survient au bon moment : les "innombrables" centrales qui seront construites à l'avenir, devraient (espère-t-on) profiter des enseignements de Fukushima.

Par VIBERT dans 01 - VU SUR LE NET ! | Permalink | Commentaires (23)

TrackBack

URL TrackBack de cette note:
http://www.typepad.com/services/trackback/6a00d8341c048f53ef014e60458b4a970c

Listed below are links to weblogs that reference Fukushima : probable, le pire n'est jamais certain:

Commentaires


Pur_next RETOUR HOME MACANDPHOTO.COM