En 2014 macandphoto change de nom, rendez vous sur

www.photoetmac.com

Merci d'updater vos bookmarks !

 

 

Accès direct :



« Tous enfants de Star Wars ! | Accueil | La course aux pixels ne fait que commencer »

dim. 15 mai 2011

Viseurs électroniques = viseurs pourris (en 2011)

Dans son numéro de 231 de juin 2011, notre confrère Réponse Photo propose un passionnant dossier de huit pages, consacré aux viseurs (motivé par la prise en main du Fuji X-100 et son passionnant viseur hybride).

0000_screencopy_JFV__2010-12-15___18.16.36

Après l'avoir lu, vous saurez tout sur les viseur ! Et cela fait des années que je n'avais pas lu dans la presse photo, un aussi passionannt dossier sur le sujet… Car le viseur c'est vital : c'est même par là que tout commence ! C'est le viseur qui procure ce plaisir immédiat de prendre des photos, avant même d'avoir vu les résultats… Souvent il m'arrive de "viser", par plaisir, sans même déclencher.

 

0000_screencopy_JFV_ 2011-05-15 à 16.21.33 A l'occasion de ce dossier, le très méthodique Claude Tauleigne a pris le temps durant 15 jours, de tester "sur le terrain" le viseur électronique d'un Sony Alpha 55… Vous le savez, j'adore les "tests terrain", il n'y a que ça de vrai et je regrette de ne pas en lire plus souvent (ce qui m'a conduit à en rédiger moi-même).

Car c'est "au pied du mur qu'on voit le maçon", le reste n'est que digressions théoriques. Et les conclusions de Claude Tauleigne, recoupent le bilan dressé il y a quelques mois par Chasseur d'image (rappelez-vous j'en avais parlé ici) :

" Exemple vécu : un chemin creux menant au sommet du Mont Aigoual devenu un patchwork de taches blanches et noires dans l'EVF ". Dans "L'avis de la Rédaction" Chasseur d'Images conclu : " La visée électronique très décevante avec certains sujets très contrastés ".

Dommage, car les sujets contrasté sont justement ( ! ) ceux que l'on recherche le plus souvent : au petit matin, en fin de journée... On peut en conclure que ce viseur électronique de l'Alpha 55 est 'bien pourri'... Evidement, le journaliste n'a pas écrit ça comme ça, car on écrit pas "bien pourri" sur papier glacé.

Mais c'est comme ça que je l'ai compris, c'est comme ça que je l'ai vu moi-même et c'est la façon la plus parlante de le résumer… Par "bien pourri", comprendre : désagréable, peu pratique et même trompeur… Mais on pourra tout de même prendre des images (à défaut de "faire de la photo" ;-)

0000_screencopy_JFV_ 2011-05-15 à 16.20.42 D'ailleurs à chaque fois que j'en ai l'occasion : je reprends en main ce Sony Alpha 55 (dans un magasin, chez des amis), histoire de vérifier si c'est moi qui fait une "fixette" sur ce viseur ! Mais non… Je le "redécouvre" à chaque fois un peu plus décevant que dans mon souvenir.

Je ne suis pas "vieux jeux", j'ai juste l'oeil affuté… Non, franchement, il n'est pas raisonnable d'envisager faire "sérieusement" des photo avec ce genre d'ustensile (du moins en 2011). D'ailleurs, je ne vois que des touristes utiliser ce genre d'appareils... Mais que reproche précisément Réponse Photo, au viseur optique de l'Alpha 55 :

  • Une durée d'obscurcissement de la visée supérieure à celle d'un reflex (ça c'est un comble). Un défaut rédhibitoire pour tout photographe ayant un minimum d'exigence et d'expérience...

Car la photo c'est "l'instant décisif". Voilà pourquoi beaucoup d'entre nous apprécient les boîtiers télémétriques (par exemple les Leica M) : leur visée n'est jamais interrompue… Il s'agit de rester autant que possible, en prise directe avec la scène. Les EVF pourraient d'ailleurs y parvenir (ce qui les rends potentiellement intéressants dans le futur). Mais pour le moment c'est complètement raté.

  • Un scintillement lié à une fréquence trop basse (moi aussi ça m'avait gêné immédiatement). De toutes façon, l'affichage vidéo est "par nature" reconnaissable... Potentiellement cela pourrait être amélioré.
  • Une visée beaucoup trop contrastée : la brutalité des contrastes trompe le photographe sur ce que sera l'image finale : "effet silhouette désagréable à contre jour". Un défaut déjà souligné par Chasseur d'image, ce contraste ne donne pas toujours envie de déclencher, faute d'évaluer les vraies couleurs, les vrais contrastes… Il y a donc, obligation d'afficher l'histogramme en permanence (sympa dans le genre Robocop) et de surveiller les paramètres techniques (ce qui conduit à moins se concentrer sur le sujet).
  • J'ajouterais à cette liste : une consommation électrique excessive (ce modèle est connu pour une autonomie décevante d'environ 350 vues)...
  • La balance des blancs qui est différente de ce que perçoit l'oeil.
  • Enfin une fatigue visuelle, probablement incompatible avec des prises de vues intensives sur plusieurs jours (mais ce dernier point est à vérifier)… De toutes façon, on se fatigue déjà les yeux sans trop s'en rendre compte avec la multiplication des écrans, la lecture sur iPad, sur iPhone, etc… C'est déjà bien trop, n'en jetez plus.

Citons du côté des avantages de l'EVF du Sony Alpha 55 : un grossissement x0.73 et le cadrage 100% (un Nikon D7000 en est aussi capable). L'affichage d'une loupe grossissante en macro. La possibilité de limiter au minimum les infos encombrant la visée (ne subsiste que vitesse, ouverture et correction d'expo). Et la possibilité de visualiser la dernière image capturée...

6a00d8341c048f53ef0133f48f117e970b-800wi Cela fait bien peu d'avantage, face à quelques inconvénients majeurs… Pour autant, je suis persuadé qu'à terme les viseurs électroniques remplaceront les viseurs optiques sur les boîtiers bas de gamme, tel que ce Sony Alpha 55. Mais il est encore beaucoup trop tôt pour cela… 

Car à 700 ou 800 € actuellement (pour un Nikon D5100 ou un Canon EOS 600D), cela vaut encore 1000 fois le coup d'investir dans ce petit surcoût, qui permet de profiter d'un vrai viseur optique. Qu'on se le dise : en 2011 même le pire viseur optique d'entrée de gamme, reste préférable au meilleur viseur électronique.

Pourquoi je vous parle de ces viseurs électronique de temps en temps, alors que quasiment personne ne les utilise ? Tout simplement car Macandphoto a une vocation pédagogique (je considère ce blog, un peu comme un prolongement de mes cours et formations)… Et que je pense qu'il n'est pas conseillé de démarrer la photo dans de telles conditions (avec un EVF).

Je préfère prévenir mes élève : jusqu'à présent les viseurs électronique ne sont que des miroirs aux alouette susceptibles de piéger les débutants. Un "bon vendeur" chez Darty, leur fera peut-être prendre des vessies pour des lanternes (c'est le cas de le dire), mais il suffit de viser dedans en extérieur, pour comprendre. 

Déjà que de nombreux "jeunes photographes", n'auront jamais la chance de débuter avec des films diapos, ou en noir et blanc… Ni de connaitre les reflex "classiques" à grosses molettes (ah, ce Minolta SRT 101 de mon enfance). Reflex qui étaient équipés d'une bague de diaphragme autour de l'objectif (on y revient doucement, par exemple sur le génial Fuji X-100)…

Alors, si en plus, vous privez les débutants de "l'expérience" d'un vrai viseur… Vous les privez d'une chance de s'initier à une certaine... "sensualité du regard", oserais-je ! Sans cela, les photos ne seraient que des pixels.

Le seul intérêt pour l'instant d'un viseur électronique, est d'augmenter la marge du constructeur : car il est bien plus coûteux et difficile de fabriquer des viseurs optiques... Dire que Sony s'apprête à supprimer le viseur optique de TOUS ses prochains reflex. Y compris le remplaçant de l'Alpha 700 (quand aux full frame A850 et A900 ils n'auront pas forcément de successeurs) : cela fait froid dans le dos…

Aussi, je prédis que les "vrais amoureux de photo" qui avaient investi dans les excellents Alpha 900 et 850 (pour leur viseur notamment), ne "suivront" pas Sony sur cette voie 100% EVF. Une chance pour Pentax (spécialiste du viseur et quasi inventeur du Pentaprisme qui lui a donné son nom) de réaffirmer son savoir faire en matière de visée. Et de récupérer pas mal de transfuges en provenance de Sony… Mais il est probable que Sony (en capitalisant sur sa position de leader de la vidéo), vise un autre public que les photographes (les purs et durs) : Sony vise les amateurs hésitant entre photo et vidéo...

Que l'on me comprenne bien : je ne crois pas que les photographes de demain (nés avec les EVF) seront "moins talentueux" que leurs ainés, faute d'avoir expérimenté de vrais viseurs optiques… Mais ils auront peut-être "raté quelque chose en route". Car avant de peindre : on gagne à crayonner au fusain… Avant de conduire avec une boite automatique, on apprend (beaucoup) en apprenant à "passer les vitesses" à la main… Apprendre la photo avec un vrai viseur, est à mon avis le passage obligé et sensuel qui "forme le regard".

Dernière raison "toute bête", pour laquelle je déconseille aux débutant les viseurs électroniques actuels : au delà de "l'absence de plaisir visuel", ces EVF risquent de les handicaper au cours de leurs premières prises de vue (pour les raisons détaillées plus haut). Et cette situation délicate risque de durer quelques années encore. Probablement 3 ou 4 ans. Le temps que les viseurs électroniques deviennent convaincants. Ce jour-là, cela se saura… Et comptez sur moi pour vous en informer.

D'ailleurs, prenons les paris ! Je miserais sur le Coréen Samsung qui sera peut-être le premier à nous convaincre en matière de viseurs électroniques… Car cela fait quelques années que Samsung est le premier partout : pensez au processeur qui anime l'iPhone et les Samsung Galaxy. Le succès d'Apple est pour 50%, le succès de Samsung. Ce qui assure au Coréen des revenus fantastiques et une puissance incomparable en terme de recherche et développement (pour info Lionel nous précise que les écrans Retina des iPhone 4 sont fabriqués par LG, mais Samsung vient de communiquer sur de futurs écran de "résolution Retina" pour tablettes)…

Imaginez qu'en plus d'un viseur électronique convaincant, on puisse un jour disposer d'une telle résolution d'écran à l'arrière d'un reflex (écran Retina, tactile de surcroit)… D'un processeur et d'un système (Android pourquoi pas), qui serait capable de faire tout ce que l'on fait actuellement sur un iphone, en terme de retouche d'image, de vidéo, d'envois par mail, de GPS, etc… Samsung maitrise toutes ces technologies à la fois : il ne resterait qu'à les mettre en oeuvre dans un appareil unique.

Ce qui me conduit à penser que la révolution à venir du viseur électronique, ne sera probablement qu'une révolution mineure dans les 10 ans à venir. En regard d'autres révolutions que nous promet le mariage de l'électronique et de l'informatique… On vit une époque formidable.

 

Par VIBERT dans 00 - COUPS DE COEUR , 00 - COUPS DE GUEULE ! , 75 - TEST : Test de terrain , 80 - APN : Canon , 80 - APN : Fujifilm , 80 - APN : Leica , 80 - APN : Nikon , 80 - APN : Olympus , 80 - APN : Pentax , 80 - APN : Sony (Konica Minolta) | Permalink | Commentaires (23)

TrackBack

URL TrackBack de cette note:
http://www.typepad.com/services/trackback/6a00d8341c048f53ef014e886f3872970d

Listed below are links to weblogs that reference Viseurs électroniques = viseurs pourris (en 2011):

Commentaires


Pur_next RETOUR HOME MACANDPHOTO.COM