En 2014 macandphoto change de nom, rendez vous sur

www.photoetmac.com

Merci d'updater vos bookmarks !

 

 

Accès direct :



« Annonces Canon le 3 novembre (à Hollywood) | Accueil | Sony NEX 5n disponible à Hong Kong »

ven. 16 sep 2011

Canon S100, la bombe de la rentrée (updated)

J’ai depuis 3 ou 4 ans une vraie passion pour les compacts experts… Car trouver un compact expert efficace c’est un peu le graal inaccessible du photographe, un véritable fantasme… Et pour son concepteur, un pari quasi impossible à tenir : réunir dans un même boîtier minuscule des qualités jusqu’alors incompatibles : compacité, polyvalence, image excellente, réactivité suffisante, confort de visée, écran performant, design agréable et si possible résistance aux chocs…

0000_screen_ 2011-09-16 à 17.20.24

N’oublions pas, que c’est l’ambition de créer un appareil plus compact, qui motiva la création du prototype du Leica en 1905, qui était le compact expert de son époque (commercialisé en 1924)… Et cette quête est toujours en cours en 2011, environ un siècle plus tard. Malheureusement, il y a bien longtemps que les bonnes idées ne naissent plus en Europe (qui n’a de toutes façon plus les moyens, ni même l’ambition et encore moins le savoir faire industriel nécessaire pour fabriquer et commercialiser des appareils photos... Mais laissons ce débat).

Entre les « petits reflex », les « moyens hybrides » et les « gros compacts », leurs écrans orientables, leurs viseur optiques et leurs viseurs électroniques (éventuellement), les solutions et les tentatives n’ont pas manquées jusqu’alors. Pourtant, aucune d’entre elles, n’a pour le moment réussi à faire l'unanimité... Le compact expert idéal, n’existe donc toujours pas en 2011 !

0000_screen_ 2011-09-16 à 17.18.43
Si cela était le cas et si une "formule technique" réussissait à combiner les cahiers des charges de tous les utilisateurs potentiel d'un compact expert, cela se saurait... Et si un consensus technique était enfin trouvé, cela entrainerait la disparition immédiate de tous reflex non professionnels (entrée de gamme et experts). Car personne n'aime vraiment se charger de matériel encombrant !

Hors nous sommes encore assez loin de la disparition du reflex, tout simplement car il reste beaucoup plus difficile et aléatoire de réussir à coup sûr de bonnes images sans reflex... Dit autrement : si l'on veut être sur et certain de réussir ses photos en 2011, mieux vaut se charger d'un reflex ;-) Pour d'évidentes raison de réactivité et de précision de visée.

Toutefois, des appareils innovants comme le récent Sony NEX-7, commencent à ressembler à des débuts de solution... Mais ce dernier est encore bien trop gros et trop coûteux (1200 € sans optique), pour être considéré comme un compact expert. En terme d’encombrement, il équivaut au Leica des années 20 (notament à cause de l'objectif). Le Sony NEX-7 chasse donc plutôt sur les terres des "petits reflex"…

Quand au reste des hybrides, tant qu'ils n'offriront ni la compacité d'un G12 allié à sa polyvalence (zoom rentrant de grande amplitude), ni le confort de visée d'un reflex, je ne les vois pas remplacer ni l'un, ni l'autre... Seulement s'intercaller dans une niche étroite entre les deux. Ils ne trouveront réellement leur place, que le jour ou leurs viseurs électroniques seront enfin convainquants à prix raisonnable.

Aussi, en attendant le compact idéal, les photographes voyageurs (ou fainéants) devront trouver la solution la moins mauvaise... Un compact qui parvienne à l’équilibre le plus proche de leurs besoins. Et selon les photographes, ces besoins sont divers : ce sera un prix serré pour les uns (moins de 500 €). Une compacité extrème pour les autres. Un confort de visée suffisant pour les adeptes des cadrages précis. Ou encore une réactivité minimum pour les amateurs de photo d’action. Sans oublier une amplitude de zoom suffisante pour d'autres (pour moi notamment ;-)

Si l’Olympus XZ-1 testé récemment (à lire bientôt) garantissait le meilleur confort de visée du moment, grâce à un coûteux viseur électronique optionnel VF-2 (200 € soit la moitié du prix de l’appareil), c’est jusqu’alors la série Canon S90, S95 qui s’est imposée comme la solution la plus compacte et efficace à mes yeux (notamment grâce au petit viseur Ricoh ;-)

0000_screen_ 2011-09-17 à 17.34.45

C’est pour cette raison que le Canon S90 fut jusqu'à présent mon compact préféré, d’autant que son ergonomie était déjà excellente à l'époque et sa qualité d’image très acceptable, bien aidée par un excellent objectif ouvrant à f/2... Un avantage accessoire, mais non négligeable que je lui est trouvé : est de passer totalement inapperçu. Car dans la foule, il ressemble à un appareil absolument amateur, il est incroyablement discret, beaucoup plus qu'un G12 notamment !

Je précise : "le S90 fut mon préféré", compte tenu de tous les modèles avec lesquels j’ai travaillé quelques temps, principalement les Canon G10, G11, G12, S90, le Nikon P7000 (qui m'avait déçu) et tout récemment l'Olympus XZ-1 (que j'ai bien apprécié malgrès ses nombreux petits défauts de jeunesse). 

0000_screen_ 2011-09-16 à 17.19.33

Le S90-S95 n’était pourtant pas exempt de reproches, mais la plupart de ses défauts viennent d’être corrigés par le Canon S100 qui me semble être une vraie bombe ! Pourquoi une vraie bombe ? Et bien c’est ce que nous allons voir maintenant... Nous allons également lister ce qu’il lui manque, sans oublier de le comparer à l’Olympus XZ-1, qui reste je pense son adversaire le plus sérieux.

  


Un zoom 5x, démarrant à 24 mm : le zoom 24-120 mm f/2-5,9 du Canon S100 est certainement son meilleur argument… Car jusqu’à présent, il fallait aller chercher du côté du Panasonic LX-5 (24-90 mm f/2-3,3) et du Samsung EX1 (24-72 mm f/1.8-2.4), pour trouver un grand angle 24 mm. Mais ces modèles n’étaient vraiment pas réputés pour leur qualité d’image (et oui, Canon garde une avance considérable du côté du développement). De plus ces deux modèles étaient (pour mes besoins), handicapés par leur longue focale assez courte…

Cela dépendra évidemment de vos goûts personnels, mais pour moi un 24-120 mm f2-5,9 sera plus utile que l’excellent zoom 28-112 mm f/1,8-2,5 de l’Olympus XZ-1. Qui reste probablement le meilleur objectif proposé à ce jour sur un compact, bien que je regrette sa plage focale assez étroite.

Au grand angle, disposer d’un 24 mm va également nous changer la vie. Quand aux portraits et aux paysage, l’avantage à passer d’un 105 à un 120 mm est évident (tout compact n’atteignant pas 120 mm me semble dorénavant disqualifié du point de vue polyvalence), même si l’on aurait aimé aller un peu plus loin encore… Certes, les 140 mm du G12 feront la différence, du coup on peut espérer que le G13 dispose d'un 24-180 ou même d'un 24-200 mm. Une véritable longue focale permet de faire des photos « différentes ». D’ailleurs, mon expérience avec le 200 mm du Nikon P7000, m’avait convaincu de l'intérêt d'une aussi longue focale sur un compact.

  


Toujours la bague de pilotage avant : pas de changement du côté de la géniale bague qui cercle l’objectif et qui compte beaucoup dans le charme fou de cette série d’APN. Le bouton qui permet de la personnaliser passe à l’arrière, ce qui est probablement plus pratique. On pourra peut-être l'utiliser avec le pouce, à la façon du bouton et de la bague iFunction des Samsung NX (que j'ai rapidement testé et trouvé très efficace et intéressant)...

  


Toujours le même gabarit : le S100 conserve grosso modo la même forme que ses prédécesseurs (à peine plus haut). Il reste certainement le plus compact, des compacts experts... Sa construction métallique est rassurante, je précise pour ceux qui ne l'ont jamais touché qu'il ne fait pas du tout "cheap".

Il conserve un objectif totalement rentrant et automatiquement protégé par un opercule, ce qui est incroyablement pratique… On ne s’en rend compte, que lorsque l’on en est privé quelques semaines (exemple vécu avec le bouchon d'objectif énervant de l’Olympus XZ-1).

  


Ouverture maximale toujours excellente : Certains commentateurs sur le Net on regretté que l’ouverture maximale à la longue focale soit en baisse sur le S100 par rapport au S95 (f5,6 contre f/4,9). Certes mais la plus longue focale est passée de 105 à 120 mm. Il faut comparer les S95 et S100 à focales égales : 

  • Au 100 mm le Canon S95 ouvrait à f/4.9. Alors que le nouveau S100 ouvre à f/5.6… Cette différence n’est pas si énorme. 
  • Au 28 mm le Canon S95 ouvrait à f/2.0. Alors que le nouveau S100 ouvre à f/2.2… La belle affaire, une différence négligeable ! 

L’ouverture maximale du zoom 24-120 mm f/2-5,9 du Canon S100, me suffira donc largement. D’autant que la maitrise du traitement chez Canon, autorise d’utiliser (au moins) un ou deux crans de sensibilité ISO de plus que chez Olympus, ou Panasonic… Je salue donc cette nouvelle optique comme un progrès significatif. 

L’obsession des grandes ouvertures appartient un peu au passé... On l’avait déjà expliqué à propos des objectifs reflex. Canon ayant fait progressé notre pratique photographique avec ses séries L ouvrant à f/4 : beaucoup plus accessibles financièrement et beaucoup plus légères…

  


Stabilisation améliorée équivalente à 4,5 vitesse : Si l’on ajoute les progrès du stabilisateur (paraît-il 7 modes adaptés à diverses situations), à son ouverture correcte et à des progrès dans le développement, ce S100 devrait exceller en basse lumière… A tester sur le terrain (on ne peut s’aventurer à faire des plans sur la comète, d’autant que le capteur et le processeur sont nouveaux).

  


Nouveau capteur CMOS rétro éclairé (BSI) : Canon abandonne le CCD 10 Mpix d’origine Sony, pour un CMOS fabriqué maison (12,1 Mpx sur 1/1,7 pouce), ce qui devrait permettre plus de réactivité et moins de bruit à haute sensibilité. 

  


Quelques Mpix de plus (12 Mpix) : voilà qui ne fera pas de mal ! Car seulement 10 Mpix, ça commençait à faire un peu court… On aurait peut-être aimé 16 Mpix. Mais sans doute, 12 Mpix développés avec talent, valent-ils mieux que 16 Mpix un peu brouillons dès 800 ISO ? Affaire à suivre sur le terrain.

  


Nouveau processeur DIGIC 5 : il permet une réactivité en nette hausse. A noter un mode spécifique haute vitesse  produisant des JPEG à la cadence infernale de 9,6 im/sec, sur une série de 8 vues (un mode limité du point de vue des réglages cependant). La vitesse en RAW passerait quand à elle, de 0,9 im/sec sur le S95… à 2,3 im/sec sur le S100.

  


Sensibilité ISO jusqu’à 6400 ISO : il faudra tester cette valeur, avant de se prononcer sur son utilité… Pas que j’en ai vraiment besoin, mais qui peut le plus peut le moins ! Il est à noter que la sensibilité ISO se règle par tiers de valeurs (on en bénéficiait sur le G12, mais pas sur le S90 autant que je m’en souvienne)…

La sensibilité minimale débute à 80 ISO, ce qui peut être intéressant en plein soleil pour utiliser la plus grande ouverture. D’autant que l’obturateur monte désormais à 1/2000 em et que le filtre ND est toujours disponible.

  


Balance des blancs multizone : une innovation qui devrait permettre de ne pas se faire piéger par de gros objets colorés, ou des sources multiples. A tester… Je reste pour ma part partisan de l’utilisation de Balance des blancs fixes pré-réglées (Lumière du jour, ou Tungstène)… En RAW de toutes façons, cela n'a guère d'importance !

  


Enfin un GPS embarqué : voilà une innovation fort bienvenue... D’autant que l’appareil est capable d’enregistrer votre trajet même lorsque l’appareil est éteint. A vérifier que l’autonomie n’en soit pas trop entamée (le S100 dispose d’ailleurs d’une nouvelle batterie, incompatible avec le S95). On l'espère aussi sur le Canon EOS 5D Mk3 et tous les EOS... On sait d'expérience que Canon est plutôt radin et ne nous offre ces "petits plus", que lorsque tous les autres l'ont fait !

  


Nouvelles batteries NB-5L : Elles sont données pour 200 vues, ce qui reste dans la norme mais n’est pas très impressionnant. Ce modèle est compatible avec de nombreux modèles de Canon IXUS et de SX. Tant pis pour la compatibilité avec les batteries du S95 (étrangement nommées NB-6L), mais changer de batteries et de changeur n’est pas aussi gênant que sur un reflex…

On est en tous cas fort soulagé que Canon ne nous impose pas un chargement par câble USB (totalement idiot), comme l’a fait Olympus sur son XZ-1. Ce que je considère une ENORME bourde, car il est impossible de charger une (indispensable) seconde batterie sans immobiliser l’appareil ! Vraiment quelle idiotie ;-) 

Ajoutez à cela que le câble USB d’Olympus est propriétaire (pas intérêt de le perdre en voyage). L’expérience prouve qu’un compact branché à son câble par un fragile connecteur et posé sur un bureau, est tellement plus encombrant qu’un chargeur ! Chargeur que l’on hésite pas à poser à terre. Ou même à brancher sur une prise dans une salle de bain d’hôtel (ou la place et les prises sont comptées)… On se demande vraiment si les ingénieurs d’Olympus partent parfois en voyage, avec leurs APN ?

  


La vidéo Full HD 1080 p à 24 im/sec : on l’aura attendue longtemps sur les compacts experts Canon, mais la voilà. Un argument de plus face à l’Olympus XZ-1 dont le mode vidéo reste assez primitif (720 p en codec MJPEG encombrant). Ajoutez que le S100 dispose d’un mode de stabilisation adapté à la vidéo.

  


Le son en stéréo (déjà sur le S95) : voilà encore un avantage dont on ne bénéficie ni sur les reflex de la marque, ni sur l’Olympus SZ-1. Reste à savoir si ça fait la moindre différence en pratique… Vu la proximité des micro. A tester.

  


Enfin un bouton vidéo direct : le pilotage de la vidéo n’oblige plus à tourner la molette des modes. Le tournage peut être déclenché à tout moment, d’une simple pression du pouce (comme sur l'Olympus XZ-1). Je vous garanti que ça fait la différence, cela donne envie de filmer plus souvent…

  


Vidéo haute vitesse : A noter un gadget qui devrait faire de l’effet sur Internet (depuis que les gags au ralenti ont été popularisé par les camera RED) : un mode super slow motion (ralenti) en taille 640 x 480 à la cadence de 120 im/sec (ralenti 4 fois). Ou même en taille 320 x 340 à la cadence de 240 im/sec (ralenti 8 fois)…

  


Enfin un petit grip à l’avant : l’ergonomie est également en progrès avec une meilleure prise en main grâce à un petit grip astucieusement dessiné sur l’avant (il manque au XZ-1 qui reste légèrement glissant) et un pad idéalement placé à l’arrière pour le pouce à l’arrière (inspiré du XZ-1 ?)… Sur mon S90, j'avais colé un bout de cahoutchoux découpé dans une chambre à AIr ! Vous pouvez aussi trouver un joli grip chez Lensmateonline.com.

  


Une molette arrière plus ferme : ce reproche fait à ses deux prédécesseurs aurait été corrigé. La molette arrière serait plus ferme et ses crantages plus sensibles.

  


Petit flash externe HF-DC2 sans cordon : intéressante initiative, en l’absence de griffe porte flash, il est possible de piloter un petit flash sans fil spécifiquement dessiné pour le S100. Et pour sa fixation, il semblerait que Canon lise Macandphoto ! Car voici une de mes idées mise en pratique…

0000_screen_ 2011-09-16 à 17.18.53

   


Ce qu’il lui manque encore :

  • Un connecteur pour viseur électronique : c’est évidemment le gros plus apporté par l’Olympus XZ-1. Cela change la vie !
  • Une griffe flash permettant l’utilisation d’un viseur optique : mais il est possible de ruser (relire notre astuce)…
  • Un pas de visse pour lui ajouter un pare-soleil (comme l’Olympus XZ-1) : mais il est encore possible de ruser (CF lensmateonline.com).
  • Deux compléments optiques : grand angle et télé objectif comme pour le Canon G12, le Nikon P7000 et l'Olympus XZ-1.
  • Une courroie « deux points » éventuellement, pour ceux qui préfèrent porter leur appareil autour du cou (à l'ancienne), ou sur l'épaule.
  • Un écran plus défini de 900.000 points. Il est actuellement de 3 pouces soit 7,5 cm, mais n'affiche que 461 000 points (il reste toutefois meilleur que le décevant écran AMOLED du XZ-1, plus défini mais moins lisible).
  • Un écran inclinable vers le haut et le bas (comme le Nikon P7100), ou même orientablme comme le Canon G12...
  • Un intervalomètre sérieux.
  • Un système de panoramique par balayage. A noter que celui du XZ-1 n’est pas par balayage et se plante 1 fois sur 2, notamment sur la mer. Fort décevant...
  • Une légère protection contre les projections.
  • D’autres couleurs ! Notament du blanc, pour les filles...

 

 

 


Lire aussi à propos de Canon :

  • Canon S90 et viseur externe, l'astuce qui tue !
  • Deux petits accessoires utiles pour le Canon S90.
  • Test terrain : Canon G10 au Costa Rica (en attendant le G11).

 

 


 

Par VIBERT dans 00 - COUPS DE COEUR , 77 - TEST : Compacts experts , 80 - APN : Canon | Permalink | Commentaires (26)

TrackBack

URL TrackBack de cette note:
http://www.typepad.com/services/trackback/6a00d8341c048f53ef015391a58382970b

Listed below are links to weblogs that reference Canon S100, la bombe de la rentrée (updated):

Commentaires


Pur_next RETOUR HOME MACANDPHOTO.COM