En 2014 macandphoto change de nom, rendez vous sur

www.photoetmac.com

Merci d'updater vos bookmarks !

 

 


Accès direct :

Rechercher sur Macandphoto :


dim. 21 oct 2012

Test terrain Canon S100... à Paris ! Partie 1

Si vous pensez que le meilleur compact est celui qui « tient dans une poche de jeans », alors le Canon S100 est probablement le compact expert qu’il vous faut. Mais que vaut un si petit boîtier entre les mains d’un utilisateur de reflex, adepte des hautes résolutions et des objectifs professionnels ? Pour le vérifier, nous avons sillonné Montmartre avec le Canon S100.

 

... partie 1 sur 3 :


Voici donc un nouvel épisode de notre série de tests de terrain consacrés aux compacts experts capables de travailler en RAW. Après le Canon G12 à Hong Kong, l’Olympus XZ-1 à Bali, Le Nikon V1 à La Clusaz et le Fuji X-10 à Arles, c’est au tour du plus compact de tous d’être confronté à de rigoureuses réelles d’utilisation... Cette fois-ci, c’est en touriste que j’ai exploré la butte Montmartre au printemps !

12_03_14_16H45_web_1000px

On aurait apprécié une molette avant, comme sur les G12 et G1 X, mais concédons aux ingénieurs qu’il ne restait plus beaucoup d’espace sur l’avant du S100. D’ailleurs, ce S100 est le genre d’APN qu’on aime utiliser d’une main. Je parviens à activer la bague avant du majeur de la main droite… Et le bouton Play du coin pouce, ce qui m’a décidé à désactiver l’affichage auto des images après la prise de vue...

Priorité Ouverture - 1/500 sec - f/4 - 80 ISO - 24 mm.

 

Le choix d’un compact expert est une quête difficile, mais je trouve le sujet passionnant… Car je rêve depuis vingt ans d’un bloc note photographique à la hauteur de mes ambitions, qui puisse être glissé dans une poche de jeans…

0000_screen_ 2013-03-07 à 15.27.47

En attendant l’arrivé de cet hypothétique compact idéal, les photographes voyageurs (et les fainéants fatigués de manipuler des objectifs interchangeables), devront faire quelques compromis et se contenter de la solution la moins mauvaise. Car aucun compact actuel, ne prétend à 100% de polyvalence, ni à 100% de performances dans tous les domaines. 

IMG_1256_web_1000px-2

On dispose de trois modes de sélection des collimateurs : la Reconnaissance des visages, la sélection d’un collimateur décentré et le Suivi AF que j’apprécie beaucoup. Ce dernier mode permet de suivre un sujet en déplacement, après avoir mémorisé le point sur lui grâce à une pression à mi course sur le déclencheur. Mais il est assez frustrant qu’il empêche de passer rapidement en mode macro...

Priorité Ouverture - 1/125 sec - f/4 - 80 ISO - 24 mm.

Lire la suite »

Publié par VIBERT dans 00 - COUPS DE COEUR , 75 - TEST : Test de terrain , 77 - TEST : Compacts experts , 80 - APN : Canon | Permalink | Commentaires (13)

ven. 19 oct 2012

Canon EF 600 mm f/4.0 L IS II USM + EOS 1Dx : explosif !

L'ami Kyriakos Kaziras (dont je vous parlais ici) est revenu de 15 jours en Alaska et comme promis, il m'a passé quelques fichiers RAW de son Canon EOS 1Dx, avec sa nouvelle arme de rapprochement massif : le Canon EF 600mm f/4.0 L IS II USM... 

0000_screen_ 2012-10-16 à 17.42.14

Outre le sujet qui est déjà fantastique (des ours blancs en train de dévorer le cadavre d'une baleine boréale, c'est pas tous les jours), les résultats dans Lightroom sont (comment dire) : explosifs, y compris à 2000 ISO !

_AZ_8702_1000px

Jugez plutôt sur ces copies d'écran à 100% (téléchargez les copies d'écran pour vous rendre compte.

 

Lire la suite »

Publié par VIBERT dans 00 - COUPS DE COEUR , 75 - TEST : Test de terrain , 80 - APN : Canon , 90 - LOGICIEL : Adobe Lightroom | Permalink | Commentaires (18)

sam. 21 jan 2012

Test du Canon G12, de Hong Kong aux Philippines (Part 1)

Durant de longues années les Canon G furent les seuls compacts à tenter de séduire les photographes experts, en leur proposant contrôles manuels, zooms raisonnables, réactivité correcte et format RAW… Alors que la concurrence se réveille en 2012 (et que canon propose un grand frère au G12 avec le G1 X), nous avons voulu savoir si le G12 faisait toujours figure de référence et s’il était suffisamment convaincant pour un utilisateur de reflex…

... partie 1 sur 3 :  


Afin de pousser le G12 dans ses derniers retranchements, nous l’avons embarqué dans un grand voyage d’un mois et demi au départ de Hong Kong, qui nous a mené aux Philippines en passant par le Vietnam…

0000_screencopy_JFV_ 2013-03-07 à 20.58.27

Avec pour finir, quelques plongées à la rencontre des requins baleine. Histoire de tester le caisson étanche dédié, proposé par Canon… Voyons si le compact expert le mieux équipé du moment a résisté aux pièges que nous lui avons tendus. S’il est susceptible de satisfaire un utilisateur de reflex et si les progrès réalisés depuis le G10 (testé lors d’une précédente aventure au Costa Rica), s’avèrent décisifs.

DSCN0136_web_800px

Le G12 est toujours classé en ce mois de janvier 2012, en 16em position des ventes d'appareils photo sur Amazon.fr et 12em de la catégorie Compact et Bridges. Ce qui est remarquable pour un APN vendu autour des 400 €.

 

Prise en main, confortable

Présenté en septembre 2010 à près de 550 €, le G12 est désormais accessible dès 460 € (prix de la rue) en ce mois de mai 2011 (MAJ, 400 € en janvier 2012). Il reconduit dans les grandes lignes l’ergonomie bien rodée de ses prédécesseurs, avec quelques nouveautés discrètes, qui rapprochent un peu plus encore son utilisation de celle d’un reflex…

IMG_1324_web_800px

Notamment sa nouvelle molette avant, qui est un sérieux atout pour les utilisateurs experts (même si l’on aimerait qu’elle soit positionnée un peu plus près du déclencheur, comme sur les reflex EOS).

 

Lire la suite »

Publié par VIBERT dans 00 - COUPS DE COEUR , 75 - TEST : Test de terrain , 77 - TEST : Compacts experts , 80 - APN : Canon | Permalink | Commentaires (6)

jeu. 12 jan 2012

Test : un mois en Asie avec l’Olympus XZ-1 (part 1)

Fin 2011, Déclic Photo publiait mon test terrain complet de l'Olympus XZ-1… (à ne pas louper également, les tests terrains des derniers reflex Nikon D7000, Canon EOS 550D, EOS 60D et EOS 7D et du Fuji X100). Pour les lecteurs les plus passionnés, voici la version longue en 3 épisodes :

 

... partie 1 sur 4 :  


Voilà des années que je rêve, d’un compact équipé d’un bon zoom et d’un viseur capable de seconder mes reflex en voyage. Après le Canon G12, c’est au tour de l’Olympus XZ-1 de passer un test terrain longue durée... Ce petit nouveau saura-t-il séduire un utilisateur de reflex particulièrement intraitable ?

Sur le papier l’Olympus XZ-1 ne manque ni d’ambition, ni d’arguments pour séduire les photographes exigeants. On remarque d’abord cette bague de pilotage autour de l’objectif, spécialement taillée pour les experts travaillant en modes PASM (Programme, Ouverture Vitesse Manuel).

0000_screencopy_JFV_ 2013-03-07 à 21.06.33

Ensuite un capteur 12 Mpix, dont la surface (1/1.63 pouce) est imperceptiblement plus large que la moyenne des compacts (1/1.7 pouces pour les Canon S95 et G12)… On découvre aussi un zoom (28-112 mm f/1.8-2.5), dont la grande ouverture sur toute la plage focale est inégalée, Olympus à d’ailleurs inscrit fièrement f1.8 sur l’avant du boîtier. 

P8260024_2

Ajoutez enfin, un viseur électronique optionnel (VF-2 de préférence au VF3 moins défini) et vous obtenez une combinaison unique sur le marché, pour un prix fort raisonnable de moins de 390 € (sept. 2011). Les plus convaincus dépenseront éventuellement 220 € de plus pour le viseur, ce qui reste excessif pour ce qu’on y voit…

C’est pourtant la possibilité de tester pour la toute première fois un compact « avec viseur », qui m’a convaincu d’acheter le XZ-1. Car un tel viseur manque à ses concurrents les plus sérieux, je pense aux Canon S95 et G12, le viseur optique de ce dernier étant trop petit, pour donner envie de s’en servir… Deux modèles de gabarits différents, devenus références que je serais souvent amené à comparer au XZ-1.

Pano_olympus

Le viseur externe VF2 est l’accessoire qui m’a convaincu d’embarquer le XZ-1 à Bali. Il n’est pas si encombrant qu’on pourrait le craindre. D’autant qu’on peut rapidement le ranger dans une poche…  

 

Lire la suite »

Publié par VIBERT dans 00 - COUPS DE COEUR , 75 - TEST : Test de terrain , 77 - TEST : Compacts experts , 80 - APN : Olympus | Permalink | Commentaires (4)

lun. 31 oct 2011

Test terrain : Nikon D7000 au Spitzberg (part 1)

Voila quelques temps, Déclic Photo publiait mon test terrain complet du Nikon D7000 au Spitzberg… (à ne pas louper également, les tests terrains des derniers reflex Canon EOS 550D, EOS 60D et EOS 7D et du Fuji X100). Pour les lecteurs les plus passionnés, voici la version longue en 4 épisodes :

 

 

... partie 1 sur 4 : 


Test terrain : Nikon D7000 au Spitzberg

Afin de tester le Nikon D7000 dans ses moindres détails et évaluer ses qualités en conditions extrêmes, nous avons embarqué à bord de l’Albarquel pour deux semaines d’expédition polaire au delà du 79em parallèle...  Texte et photo : Jean-François Vibert

Une heure du matin, 100 ISO au compteur. Nous débarquons à Longyerbyen sous le soleil de minuit… Il est rarissime de travailler à 100 ISO à cette heure là ! Situé à 79° de latitude (l’équivalent du Nord du Groenland), environ 1000 km sous le Pôle Nord, Longyerbyen est la capitale étrange et minuscule du Spitzberg île principale du Svalbard, un archipel qui compte plus d’ours blancs que d’habitants.

0000_screencopy_JFV_ 2013-03-07 à 21.08.19

Avec ses lumières changeantes, ses rennes, ses ours, ses oiseaux le Spitzberg est un Graal pour photographes paysagistes et animaliers. D’autant que le jour y est permanent une bonne partie de l’année. On ne s’arrêterait jamais ! Du coup, en 20 jours (et nuits) j’y ai commis pas moins de 15.000 images ! Record battu (bien encouragé par une cadence de 6 images / sec)…

_DSC8278

Pour réaliser une correction manuelle d’exposition, un bouton est disponible sous l’index droit comme sur de nombreux Nikon D précédents. J’en ai usé plus qu’à l’habitude face aux glaciers du Spitzberg et à ces contrastes incroyables. Ces pics sombres et acérés ont donné son nom à l’archipel. Spitzberg signifie en effet montagnes pointues.Données EXIF : 1/400 sec - f/8 - 100 ISO - Correction -1/3 - 105 mm - 70-200 mm f/2.8.

 

Il fallait bien ça pour tester le Nikon D7000 accompagné de quelques excellentes optiques, afin de vérifier si le petit « expert » de Nikon est également capable de satisfaire à des exigences professionnelles. Une mission qui lui échoit de droit en attendant qu’un D400 succède au D300s, dont les 12 Mpix nous laissent un peu sur notre faim en cet été 2011… Trois ans après la sortie du D300s (et cinq ans après celle du D300), on constate en effet que la résolution d’une majorité de reflex évolue désormais entre 16 et 18 Mpix.

 


Fiche technique au top

La fiche technique du D7000 (accessible entre 950 et 1000 €), est l’une des plus complètes qui soit. Aucun boîtier n’en offre autant pour ce prix-là et l’on serait tenté de parler de reflex semi professionnel. Il propose 16 Mpix, une cadence de 6 im/sec (sur 9 RAW), la vidéo Full HD et un exceptionnel viseur 100% dont le quadrillage optionnel est assez précieux en mer... De bonnes raisons qui ont conduit le jury EISA à lui décerner le prix du meilleur Reflex Avancé 2011 / 2012.

_DSC3103

Ajoutez à cela une construction rassurante pour les baroudeurs susceptibles de travailler en conditions extrêmes… Certes, son étanchéité n’est pas aussi avancées que celle d’un D300s, mais il est censé résister aux projections, de quoi affronter en théorie, les embruns, le sel et des températures parfois négatives, d’autant que la batterie est relativement endurante.

C’est donc sans appréhension que nous embarquons pour vingt jours d’expéditions sur l’Albarquel, un vieux gréement construit en 1957 qui accueil huit passagers et trois matelots. Il nous mènera jusqu’au au 80em parallèle, à l’extrémité Nord de l’archipel du Svalbard. Si le soleil nous avait accueilli à l’arrivée, le temps s’est ensuite dégradé durant trois jours et j’ai réalisé mes premières images en mer sous une petite bruine, particulièrement glaciale et pénétrante… Brrr !

_DSC7361

Une croisière au Spitzberg offre des conditions idéales pour la photo, on ne s’arrêterait jamais… Combien de fois suis-je monté sur le pont à 2h du matin, attiré par une lumière dorée perçant à travers les hublots ? Dire qu’il faudra revenir en automne pour les Aurores boréales…Données EXIF : 1/125 sec - f/13 - 100 ISO - 200 mm – 70-200 mm f/2.8.


La résistance du boîtier fut ainsi immédiatement mise à l’épreuve et je n’ai déploré aucuns problèmes particuliers. Par contre certains de mes compagnons on constaté de la buée à l’intérieur de leurs objectifs (de toutes marques), ce qui est classique lors de chocs thermiques. Ce n’est pas bien grave, elle disparaît dès que l’on replace l’appareil au frais.

 

Lire la suite »

Publié par VIBERT dans 00 - COUPS DE COEUR , 75 - TEST : Test de terrain , 80 - APN : Nikon | Permalink | Commentaires (15)

dim. 30 oct 2011

Bug du viseur hybride du Fuji X100, qui peut le confirmer ?

Au cours de mon test terrain du Fuji X100, je crois bien avoir relevé un bug important dans son fonctionnement. Une option permet de régler la durée d'affichage des images immédiatement après la prise de vue, qui apparaissent dans le viseur optique et électronique (ou à l'écran si vous visez à l'écran). Quatre choix sont proposés dans Menu Paramètre (Set) > Images : 

  • Non : dans ce cas aucun affichage ne vient perturber le suivi de la scène dans le viseur. C'est évidement le réglage à privillégier si vous désirez travailler dans les "règles de l'Art", "la philosophie" Leica. Ce devrait être évidement le réglage par défaut pour un tel boîtier...
  • 1,5 sec : il faudra une légère pression sur le déclencheur pour faire disparaitre l'image. Mais souvent c'est trop long et vous avez raté le déroulement de la scène...
  • 3 sec : idem.
  • Maintenu : l'affichage ne sera intérrompu que lorsque vous le déciderez.

Malheureusement sur le X-100 que l’on m’a prété, cette configuration se dérègle après le déclenchement d’une séquence, si vous êtes dans la configuration 3 ou 5 im/sec. Si vous déclenchez une rafale, le viseur est ensuite obscurci avec affichage du "tortillard" informant l'enregistrement des images... Impossible de viser à nouveau, ni de déclencher durant d'interminables secondes ! Exaspérant.

0000_screencopy_JFV_ 2011-10-30 à 11.44.53

Un bug empêchera ensuite ce réglage vital, d’être corrigé et mémorisé à nouveau (toujours dans la configuration séquence 3 ou 5 im/sec). La seule solution que j’ai trouvé, étant de réinitialiser tous les réglages…

 

Lire la suite »

Publié par VIBERT dans 75 - TEST : Test de terrain , 80 - APN : Fujifilm | Permalink | Commentaires (7)

lun. 24 oct 2011

Fuji X-100 : prometteur… mais raté ! Part 1/4

Multipliant les références à l’histoire glorieuse de la photo, le Fuji X-100 est conçu pour séduire une clientèle cultivée... Mais le retro design suffit-il à lui seul à créer un boîtier efficace ? Nous allons voir qu’après quelques semaines d’essai terrain, la réponse est plus nuancée que les avis dithyrambiques que l’on trouve sur Internet…

 


... partie 1 (sur 4) :

Comment ne pas être surpris lors d’une première prise en main de ce Fuji X-100 ? Inspiré par le Fujika V2 de 1964, son « rétro design » est évidemment une grande réussite esthétique. Personnellement j’adore ! Tout le monde adore, presque automatiquement…

0000_screencopy_JFV_ 2013-03-07 à 22.00.51

Un atout au moins aussi décisif que sa fiche technique et la grande qualité (pré supposée) de son capteur APS-C... Son look a même participé à son succès sur Internet, avant même sa commercialisation. D’autant que celle-ci fut assez lente, durant « l’après Fukushima ». 

Ajoutez lui un intéressant viseur hybride (autre excellente surprise à laquelle personne ne s’attendait) et vous obtenez un objet rare… Et comme il fallait s’y attendre, ce qui est rare est cher ! Un peu moins de 1000 € (presque un Macbook Air). Sans compter l’indispensable pare-soleil à 69 €, que je vous recommande d’acheter, ou de tenter de remplacer par un autre modèle.

0000_screen_ 2011-10-24 à 16.49.05

Mais avant de consacrer le X-100 au panthéon de la photo, aux côtés des M6, Hexar et autres références historiques, il restait à vérifier que l’on ne nous raconte pas trop de fables… Et qu’en pratique, le « ramage » du X-100, se « rapporte à son plumage »... Et justement, lors de ces trois semaines de prise en main « en vrai », les surprises n’ont pas manquées !

_S160514_web_1000px

J'ai eu bien du mal à réaliser cette image, faute de ractivité et de disponibilité de l'appareil... Mais elle finalement relativement réussie. Après pas mal d'essais ! Vitesse : 1/850em. Ouverture : f/9. Sensibilité : 200 ISO.

 

Démarrage plutôt mou

Avant de commencer à photographier avec le Fuji X-100, mieux vaut oublier toutes les habitudes acquises avec des compacts modernes…

 

Lire la suite »

Publié par VIBERT dans 00 - COUPS DE COEUR , 75 - TEST : Test de terrain , 77 - TEST : Compacts experts , 80 - APN : Fujifilm | Permalink | Commentaires (11)

dim. 19 juin 2011

45 jours en Asie avec le Canon EOS 60D (part 1)

Voila quelques temps, Déclic Photo publiait mon test terrain complet du Canon EOS 60D… (à ne pas louper également, les tests terrains des Canon EOS 550D et Canon EOS 7D). Pour les plus passionnés, voici une version longue en 3 épisodes :

Et que les Nikonistes se rassurent ! Un test terrain du Nikon D7000 est programmé...

 


Aboutissement de dix années d’évolution, l’EOS 60D est le premier reflex à proposer un écran articulé d’une telle résolution, une innovation que nous étions impatient de mettre à l’épreuve du terrain… En pratique, ce type d’écran s’avère-t-il utile pour un photographe voyageur et face à ses prédécesseurs et concurrents, l’EOS 60D est-il suffisamment musclé ? Pour le vérifier, nous sommes parti quarante cinq jours en Asie « sac à dos », avec l’EOS 60D, trois optiques et un Macbook Air…

Texte et photo : Jean-François Vibert

 ... partie 1 sur 3 :  

Après avoir testé le Canon EOS 7D au Cambodge, puis l’EOS 550D au Laos, c’est au tour de l’EOS 60D de passer notre test terrain longue durée. Après un séjour à Hong Kong, notre périple nous a mené à Hanoi au Vietnam puis dans les montagnes reculées du Nord, à la rencontre des minorités Hmong. Précisément au Nord de Ha Giang près de la frontière Chinoise, région préservée du tourisme… Préservée à tel point, que nous avons croisé des gens qui ignoraient à quoi servait l’écran de l’appareil. Des années que je n’avais pas vu ça...

0000_screen_ 2013-03-07 à 16.15.08-n

Puis, direction la Baie d’Halong pour une croisière de quelques jours à bord d’une jonque traditionnelle, rustique et dépourvue d’électricité… Détail important lorsque l’on à le déclencheur facile. Enfin nous avons terminé par quelques jours d’exploration à moto de la région de Nin Binh, entre rizières et collines noyées de brume… Puis direction les Philippines, à la poursuite des requins baleines, mais ceci est une autre histoire. Une variété de situations très intéressantes, parfois difficiles, en tous cas représentatives de ce qu’un voyageur est susceptible de rencontrer : portraits, paysages, images d’action, ou images nocturnes.

Vietnam

Jeune paysanne en habits de fête dans les montagnes éloignées du Nord. J’ai adoré le 70-200 mm f/4 pour réaliser des portraits. Extraordinairement piqué et pour autant léger, il est bien adapté au gabarit de l’EOS 60D, ou même d’un EOS 600D, deux boîtiers capables d’exploiter ses exceptionnelles qualités optiques.Données EXIF : 1/250 sec - f/4 - 160 ISO - 135 mm (c’est à dire 216 mm) – EF 70-200 mm f/4 L IS USM.

Malheureusement, le mois de février n’est pas la meilleure période pour voyager au Nord Vietnam : une seule journée de soleil en deux semaines, ce sont des choses qui arrivent… On ne peut visiter que des pays où il fait toujours beau. Ce jour là, il ne fallait donc pas se rater ! Et c’est là qu’on apprécie de pouvoir compter sur son boîtier...

Voilà d’ailleurs LA raison, pour laquelle les photographes experts refusent les demi-mesures : viseurs médiocres, AF hésitants, ou manque de réactivité. Les reflex experts sont donc conçus pour mettre toutes les chances de votre côté le Jour J : lorsque surgit « LE sujet » que vous attendiez…

 

Lire la suite »

Publié par VIBERT dans 00 - COUPS DE COEUR , 75 - TEST : Test de terrain , 80 - APN : Canon | Permalink | Commentaires (13)

jeu. 02 juin 2011

Amusement avec mon Samyang 500 mm

C'est vrai que se promener avec un 500 mm sur l'épaule, qui se fait totalement oublier et ne pèse pas plus qu'un 24-105 mm, cela autorise certaines photos qu'il serait plus difficile de faire autrement... On peut rester très loin, donc très discret et se la jouer façon "Hôtel de ville" ;-)

Certes en l'absence d'AF et de stabilisation, la prise de vue reste acrobatique et le taux d'échec élevé. Mais une fois sur 10 ça marche, alors inutile de s'en priver.

_MG_5971_web_1000px

_MG_5986_web_1000px

 

Lire la suite »

Publié par VIBERT dans 00 - LA PHOTO DE LA SEMAINE , 75 - TEST : Test de terrain , 80 - APN : Canon , 80 - APN : Tous les autres... | Permalink | Commentaires (10)

sam. 21 mai 2011

Bokeh : une tarte à la crème, parmi d'autres...

Après les filtres Cokin qui ont marqué notre enfance (fin 70 début 80), après le HDR (qui sévit récemment), après le "light painting", après le retour à l'argentique (j'en rigole encore)... je serais tenté d'écrire que la dernière tarte à la crème, le dernier "procédé" qui nous fait prendre des vessies pour des lenternes : serait ce fameux Bokeh dont beaucoup se réclamment...

Notamment, les moins expérimentés des photographes "enthousiastes" (selon la segmentation marketing), ceux qui se sont découvert récemment une passion dévorante (et trébuchante) pour la photo...

Mais le Bokeh, ne fait pas la photo, contrairement à ce que l'on pourrait espèrer. Comme tout "maniérisme", le bokeh n'est qu'une forme... Une astuce esthétique, un truc, un procédé. Et la forme n'est pas le fond...

> MAJ : et là je suis obligé de préciser que lorsque parle de "fond" : je veux bien entendu parler du "sens", du message, de la signification profonde de l'image et même de la démarche photographique... Car certains commentateurs ont visiblement compris "l'arrière plan". La "forme" faisant référence aux éléments de "langage pictural" : aux moyens photographiques (netteté, flou, contrastes, lignes, couleurs, ect...).

Ce qui fait l'intérêt d'une photo c'est donc le fond, c'est du moins mon avis et c'est ce qui m'a guidé jusqu'alors. Mais je comprend qu'on puisse penser autrement.

6a00d8341c048f53ef0148c6c4b4ef970c-800wi

Faire reposer le succès d'un travail photographique uniquement sur le fond : voilà ce qu'il y a de plus honnête et de plus difficile. Je recommanderais aux aspirants photographes, d'identifier au sein de leur pratique personnelle, ce qui participe de l'astuce formelle (dans le but de l'éliminer) et de s'interroger sur le fond, le sens de leurs images (afin d'y consacrer toute leur énergie sans se laisser distraire)...

 

Lire la suite »

Publié par VIBERT dans 00 - COUPS DE COEUR , 75 - TEST : Test de terrain , 80 - APN : Canon , 80 - APN : Fujifilm , 80 - APN : Leica , 80 - APN : Nikon , 80 - APN : Olympus , 80 - APN : Pentax , 80 - APN : Sony (Konica Minolta) , 80 - APN : Tous les autres... | Permalink | Commentaires (43)

dim. 15 mai 2011

Viseurs électroniques = viseurs pourris (en 2011)

Dans son numéro de 231 de juin 2011, notre confrère Réponse Photo propose un passionnant dossier de huit pages, consacré aux viseurs (motivé par la prise en main du Fuji X-100 et son passionnant viseur hybride).

0000_screencopy_JFV__2010-12-15___18.16.36

Après l'avoir lu, vous saurez tout sur les viseur ! Et cela fait des années que je n'avais pas lu dans la presse photo, un aussi passionannt dossier sur le sujet… Car le viseur c'est vital : c'est même par là que tout commence ! C'est le viseur qui procure ce plaisir immédiat de prendre des photos, avant même d'avoir vu les résultats… Souvent il m'arrive de "viser", par plaisir, sans même déclencher.

 

Lire la suite »

Publié par VIBERT dans 00 - COUPS DE COEUR , 00 - COUPS DE GUEULE ! , 75 - TEST : Test de terrain , 80 - APN : Canon , 80 - APN : Fujifilm , 80 - APN : Leica , 80 - APN : Nikon , 80 - APN : Olympus , 80 - APN : Pentax , 80 - APN : Sony (Konica Minolta) | Permalink | Commentaires (23)

ven. 22 avr 2011

Un mois au Laos avec le Canon EOS 550D - part1/4

Voila quelques mois, Déclic Photo publiait sur une dizaine de pages, mon test terrain complet du Canon EOS 550D au Laos… (à ne pas louper également, le test du Canon EOS 7D au Cambodge). Pour les plus passionnés, la version longue (très longue même), en 4 épisodes :

 


Le Canon EOS 550D est-il davantage qu’une simple mise à jour de ses ancêtres, les EOS 400D, 450D et 500D, invariablement renouvelés tous les 15, ou 18 moins depuis 2006 ? Pour le vérifier, nous l'avons confronté aux pires traitements et à de rudes conditions climatiques, durant un mois de voyage entre la Thaïlande et le Laos en pleine saison des pluies…

Texte et photo : Jean-François Vibert

Rien de tel que les voyages "sac au dos pour évaluer les progrès d’une lignée de reflex. C’est en 2006, que j’avais découvert l’EOS 400D (lointain ancêtre de l’EOS 550D), mais à cette époque je restais attaché aux modèles experts et me méfiais de ce nouveau venu. Trop léger, trop "plastique" et trop peu coûteux pour faire sérieux.

0000_screencopy_JFV_ 2013-03-08 à 01.10.16

Mon point de vue à évolué en 2008, avec l’EOS 450D et son capteur de 12 Mpix (résolution impressionnante à l’époque). C’est à l’occasion d’un périple de 40 jours en Indonésie, que pour la première fois je me suis laissé tenter par l’EOS 450D, en remplacement de mon EOS 40D resté à Paris. Avec sa résolution confortable et une bonne qualité d’image jusqu’à 1600 ISO, le « petit EOS » m’avait bluffé. Il était le premier « ultra léger », capable de rivaliser avec ses contemporains « experts ». A condition toutefois, de le doter d’optiques performantes et d’accepter quelques concessions du côté de la visée, des rafales et des options de personnalisation.

6a00d8341c048f53ef015431e48e7b970c-800wi

Il règne une atmosphère particulière dans les temples bouddhistes, de quoi ébranler les certitudes des plus rationnels d’entre nous… Assaillez-vous dans un coin, jusqu’à ce que l’on oublie votre présence et attendez que le hasard dessine quelque chose, devant vous. Le format RAW est obligatoire pour tenter de capturer les rayons du soleil ardents qui percent l’ombre mystérieuse et les fumées d’encens… Le silence relatif d’un EOS 550D s’avère alors précieux et me fait préférer ce « petit boîtier » à beaucoup de ses grand frères.  -  Données EXIF : 1/320 sec - f/4 - 200 ISO - 24 mm (c’est à dire 38 mm) – EF 24-105 mm f/4 L IS USM.

Aujourd’hui en cette mi 2010, précisément deux ans plus tard et 6 Mpix plus loin : comment son descendant l’EOS 550D se comporte-t-il dans les mêmes conditions ? Quels améliorations lui ont-elles été apportées ? Ses 18 Mpix sont-ils aussi bons que ceux de l’EOS 7D, testé lors d’un mois de reportage au Cambodge en janvier dernier ? Sa fiabilité est-elle sans reproches ?

6a00d8341c048f53ef01538e11acb4970b-800wi 

Et surtout, les fameuses « options de personnalisation » ont-elles suffisamment progressé ? C’est ce que 4500 photos en RAW, quelques « time-lapses » et une centaine de séquences vidéo nous ont permit de vérifier au cours de trois semaines d’aventure entre la Thaïlande et le Laos…

 

Lire la suite »

Publié par VIBERT dans 00 - COUPS DE COEUR , 75 - TEST : Test de terrain , 80 - APN : Canon | Permalink | Commentaires (26)

sam. 16 avr 2011

Déclic Photo de Mai, l'EOS 60D a l'épreuve du Vietnam

Le Numero 69 de Déclic Photo (daté de Mai) est arrivé : il est plein de choses intéressantes. En couverture, un dossier Reflex ou Hybrides passionnant, avec les reflex de l'été et la présentation du Nouveau Nikon D5100...

Comme chaque mois, retrouvez une de mes images décryptée en double page, avec tous les conseils qui vous inspireront peut-être pour votre pratique personnelle (une photo sous-marine ce mois-ci). Enfin, ne loupez pas mon test terrain du reflex Canon EOS 60D au Vietnam. Je suis parti avec deux petits sacs à dos, mon Macbook Air (quelle merveille), mon vieil EOS 5D, un EOS 60D et trois bonnes optiques : EF 14 mm f/2.8, EF 24-105 mm f/4 L IS et EF 70-200 mm f/4 L IS. Un mois de test impitoyable, pour 14 pages d'impressions et de conclusions sans concessions, qui devraient vous aider à vous décider... Prochain test à venir, le Canon G12.

Cerise sur la gâteau, Déclic Photo est revenu sur un meilleur papier, ce qui rend sa lecture nettement plus agréable notamment l'aspect des photos. Encouragez la rédaction en l'achetant en kiosque (ne le volez pas ;-)

6a00d8341c048f53ef014e60facb21970c-2

Lire la suite »

Publié par VIBERT dans 00 - COUPS DE COEUR , 12 - APPRENDRE : Presse, livres , 75 - TEST : Test de terrain , 80 - APN : Canon | Permalink | Commentaires (15)

dim. 31 oct 2010

Un mois au Cambodge avec le Canon EOS 7D (part 1)

Voila quelques mois, Déclic Photo publiait sur une dizaine de pages, mon test terrain complet du Canon EOS 7D au Cambodge… Voici pour lecteurs les plus passionnés, la version longue (très longue même), qu'il était évidement impossible de publier sur papier. Je vous la propose en 4 épisodes :

A lire sur le même sujet : Canon EOS 60D versus Nikon D7000. Canon EOS 7D, première sensations.

   


Ruines millénaires endormies à l’ombre d’une jungle épaisse, temples embrumés d’encens, ruelles étroites inondées par l’orage tropical, navigations lancinantes sur le Mékong mythique… Trente jours durant, nous avons sillonné l’ancestrale Royaume Khmer, jusqu’à pousser le Canon EOS 7D dans ces derniers retranchements face à toutes sortes de situations. Verdict à l’épreuve du terrain.

Texte et photo : Jean-François Vibert

Jamais Canon n’avait entrepris de livrer aux experts, un reflex aussi généreusement équipé que cet EOS 7D. Bien décidés à reconquérir le terrain cédé à Nikon (notamment au D300), les ingénieurs ont fait appel à tout leur savoir faire pour produire un reflex au rapport « prix / performances » exceptionnel.

0000_screencopy_JFV_ 2013-03-08 à 01.14.01

Trente jours ne furent donc pas de trop pour faire le tour de ce boîtier ambitieux et le confronter aux réalités du terrain. Pour cela, le Cambodge nous a offert une diversité de sujets exceptionnels, tout autant que de conditions de prises de vues, la pluie tropicale et la jungle d’Angkor alternant avec la chaleur et la poussière des pistes du Nord Est du Pays, ou nous sommes allés à la rencontre des minorités ethniques…

    


Premiers contacts. Une question de feeling

Sept mois seulement après sa présentation au prix initial de 1799 € (sept 2009), on trouve l’EOS 7D entre 1400 et 1550 € boîtier nu (prix du net, avril 2010). Un prix étonnant en regard de sa fiche technique impressionnante (le Nikon D300s son seul challenger, se négocie à peu près aux mêmes prix).

_MG_4115_web_1000px

Mais les photographes expérimentés (et notamment les photographes voyageurs) savent bien qu’une fiche technique bien remplie, ne fait pas à elle seule un bon reflex... Il faut aussi ressentir un certain « feeling » avec son boîtier. Ce « petit quelque chose » qui ne s’explique pas et que certains Canonistes n’avaient pas forcément ressenti avec leur EOS 50D (ancêtre immédiat de l’EOS 7D). Voilà d’ailleurs tout l’intérêt d’une prise en main sur le terrain avec mission de rapporter de « vraies photos », chargées de sens et d’émotion.

_MG_0743_web_1000px-2

Un exercice aux antipodes de la multiplication des captures d’écrans à 100%, que beaucoup de « geek » publient sur le Net… D’ailleurs, en regard de l’incroyable définition à laquelle sont parvenus les reflex en 2010, se contenter de photographier des mires semble un peu vain.

 

Lire la suite »

Publié par VIBERT dans 00 - COUPS DE COEUR , 75 - TEST : Test de terrain , 80 - APN : Canon | Permalink | Commentaires (15)

sam. 25 sep 2010

Comparatif Nikon D7000 versus Canon EOS 60D

Années après années, Nikon et Canon s'acharnent (avec succès) a améliorer leur offre de reflex intermédiaires et experts. Parfois la mise à jour est spectaculaire comme en cet automne 2010, ne laissant plus de marge aux concurrents, qui sont contraint d'aller explorer de nouvelles niches...

Comparer deux boîtiers comme les EOS 60D et D7000 semble être une évidence, tant ces deux boîtiers s'affrontent directement sur le terrain du prix et des caractéristiques, qui sont assez voisines.

Top-1200 Notamment lorsqu’on les compare à l’offre des autres marques, qui peinent à rivaliser dans cette gamme de prix. En fin d’article, nous évoquerons rapidement ce que proposent les autres constructeurs en terme de reflex experts à capteurs APS-C et viseurs optiques.

En attendant, c'est parti pour un comparatif, que nous essaierons de mettre a jour au fur et à mesure que nous aurons de nouvelles informations et vos commentaires.

   


Le prix des boitiers nus : le Nikon D7000 est lancé a 1150 €, alors que le Canon EOS 60D est lancé a 1199 €. Quasi match nul donc...

Je m'étonne que la plupart des articles comparatifs, ne commencent pas par évoquer la question du prix... Car de nos jours, le rapport qualité prix est devenu LE premier critère de choix, pour pas mal de photographes. 

0000_screencopy_JFV_ 2010-09-24 à 22.14.18 Il n’est plus certain que les photographes experts soient disposés à dépenser 20 ou 30% de plus, pour gagner 10% de performances... Ajoutons que lorsqu'il s'agit de gagner 20 ou 30% de performance, il est nécessaire de doubler le prix.

Pour ce qui est du prix, ces deux reflex sont donc très proches... Peut-être serait-on tenter de déclarer vainqueur le Nikon D7000 d'une courte tête en ce qui concerne le rapport qualité/prix du boîtier nu. Rien qu'à la lecture de sa fiche technique très impressionnante (AF et viseur principalement)...

EOS-60D-HANDHELD-1

 


 Le prix du kit : a 1299 € le kit de base, Canon me semble battu sur le rapport qualité / prix. A cause de l'optique fournie, toujours le même EF-S 18-55 mm IS assez moyen. Le premier kit Nikon est un peu plus cher à 1349 €, mais l'optique est (traditionnellement) un peu plus intéressante. Il s'agit du 18-105 mm VR.

 

Lire la suite »

Publié par VIBERT dans 00 - COUPS DE COEUR , 75 - TEST : Test de terrain , 80 - APN : Canon , 80 - APN : Nikon | Permalink | Commentaires (20)

sam. 26 juin 2010

Test terrain : le Canon EOS 7D dans Declic Photo de Juillet

Je vous invite ce samedi, à vous précipiter sur le n°61 de Declic Photo (juillet), pour qui j'ai réalisé un test terrain du Canon EOS 7D au Cambodge. Trente jours de baroud dans l'antique Royaume Khmer, en "voyageant léger" et en utilisant tous les moyens de transports locaux imaginables : bus briguebalants, tuktuk, sampans, pirogues, dos d'éléphant, marche à pied, trains de bambou, ect...

Declic

J'y révèle mes coups de coeurs pour les points forts de ce reflex, qui est actuellement le plus défini et l'un des plus impressionnants de tous les APS-C... Mais aussi ses petites faiblesses, comme je le fais dans tous les "Tests terrains" que j'ai rédigé depuis 2005, (rappelez-vous du premier, c'était l'EOS 5D).

 

Lire la suite »

Publié par VIBERT dans 12 - APPRENDRE : Presse, livres , 75 - TEST : Test de terrain , 80 - APN : Canon | Permalink | Commentaires (22)

lun. 07 juin 2010

Essais du Voigtländer Ultron 40 mm f/2 SL II Asphérique

MAJ : l'iPhone 4 vient d'être présenté... et il est très impressionnant (pour une fois je ne tenterais pas de gâcher votre plaisir) : enfin un APN décent avec flash, la vidéo HD720p... et que dire de l'écran "Retina" de 960 x 640 pixels, à 326 points par pouces et contraste de 800:1. Là c'est du sérieux ! De quoi démoder tous les modèles précédents (bien content de ne pas avoir changé mon 3G pour un 3Gs). Visiblement, Apple en a encore sous le pied et conserve son avance... Mais bon, le sujet du jour n'était pas l'iPhone 4, (dont tout le monde va parler de toutes façons). Alors, je vous propose d'en discuter plus bas en commentaires...

Je vous avais parlé ici de mon coup de coeur pour le petit "pancake" Voigtländer Color-Skopar 20 mm f 3.5, que je me suis offert en monture Canon EF (429 € ici). Je pense l'utiliser prioritairement avec mon EOS 5D Mk2 (sur lequel il conserve évidement sa focale de 20 mm), mais aussi avec l'EOS 7D, ou plus probablement l'EOS 550D (que je vais certainement choisir comme second boîtier lors de mon prochain voyage. On en reparlera).

20mm

J'obtiendrais ainsi un ensemble 32 mm (grâce au coefficient de x1,6 des EOS à petits capteurs), très léger et très compact que j'ai hâte de mettre à l'épreuve...

Le but du jeux est bien évidement de pouvoir "sortir léger", seulement avec un minuscule sac à dos... Et cet objectif me semble assez idéal pour cela, en complément de l'EF 24-105 mm f/4 L IS USM. J'ai par ailleurs grand besoin d'un grand angle fixe pour filmer en Full HD, j'y avais pris goût avec le fantastique Canon EF 14 mm f/2.8 L (un objectif qui me fait très envie mais dont le prix fait hésiter).

J'ai d'ailleurs remarqué que l'absence de porte à faux, facilite beaucoup la prise en main pour filmer (comparé à un zoom professionnel plus long, donc lourd à l'avant)... A ce propos, revoir notre petit bout de film à propos de la crosse d'épaule Zacuto, qui a été filmé à l'aide de ce Color-Skopar 20 mm monté sur l'EOS 5D Mk2. 

_MG_5581_web_800px  

Essai du Voigtländer Ultron 40 mm F/2

40mm Plus récemment, Richard le patron de la Petite boutique Photo m'a gentiment prêté un Voigtländer Ultron 40 mm F/2, cousin du précédent auquel il ressemble beaucoup. Vendu 409 €, il est tout aussi compact (un peu plus même) et disponible en montures Canon, Nikon et Pentax également. Ces 20 mm et 40 mm, sont d'ailleurs les seuls objectifs "pancake" disponibles pour reflex Canon EF, ce qui les rend d'autant plus intéressants...

C'est à l'occasion d'une ballade sur Azimut, le (petit) bateau d'une grande amie (visitez le très intéressant site d'Isabelle Vayron), que j'ai pu tester à fond ce petit Voigtländer Ultron 40 mm f/2, sur mon EOS 5D Mk2.

_MG_5768_web_800px
Face à son petit frère, le 40 mm a un argument fort à faire valoir (en plus de son encombrement minimale et de son prix modeste), c'est son ouverture de f/2 qui lui permet d'intéressants effets de profondeur de champs, qu'il est moins facile d'obtenir avec le petit 20 mm. Jugez plutôt :  

 

Lire la suite »

Publié par VIBERT dans 00 - COUPS DE COEUR , 60 - MATOS : Vidéo , 75 - TEST : Test de terrain , 80 - APN : Canon | Permalink | Commentaires (18)

lun. 19 avr 2010

Olympus Pen E-P2 : vraiment pas convaincu !

Ceci, n'est pas un test de l'Olympus Pen E-P2, ni même une prise en main... juste une première impression après quelques minutes de manipulation seulement ! Donc à prendre avec du recule, même si généralement ma première impression est souvent la bonne... (pour un vrai test de l'Olympus Pen E-P2, rendez-vous sur Déclic Photo ou vous trouverez une analyse ultra détaillée).

IMG_0515_web_1000px
J'ai eu l'occasion cet après-midi de viser dans l'Olympus Pen E-P2 d'un collègue, de passage à la maison. Il y a longtemps que je voulais jeter un oeil dans son viseur électronique. Le boîtier (sans l'énorme viseur) est très sympa (très sexy même). Il est photographié ici à main levée sur un coin de table, par mon Canon S90 (avec simplement la lumière de la fenêtre : pas dégueux le S90 non ? ). Notamment avec son optique 17 mm pancake : ne vous excitez pas trop vite, cela ne correspond jamais qu'à un banal 34 mm (pas de quoi se taper les fesses par terre ;-)

 

Lire la suite »

Publié par VIBERT dans 00 - A RELIRE CET ETE (BEST OF) , 00 - COUPS DE COEUR , 75 - TEST : Test de terrain , 80 - APN : Olympus | Permalink | Commentaires (35)

sam. 13 mar 2010

Prise en main (vidéo), d'un Kit Zacuto pour reflex video

Comme tous les métiers, la vidéo ça s'apprend... sur le tas (si on ne l'a pas appris à l'école). Certains en rêvent, certains en parlent (d'en faire ou pas, etc...), glosent à l'infini, sans s'y mettre, ni rien filmer... Pendant ce temps, d'autres s'y collent, essayent, expérimentent, tâtonnent, se trompent et recommencent !

0000_screencopy_JFV_ 2010-06-15 à 23.46.20 Au final c'est certainement la meilleur façon de savoir si ça vaut le coup... Et surtout, c'est la seule façon d'apprendre et de parler en connaissance de cause ! L'arrivée de la vidéo dans le monde de la photo me rappel d'ailleurs étrangement ce qui se passait au moment de l'arrivée de la photo numérique, il y a une dizaine d'année (générant les mêmes appréhensions)...

Si vous êtes de ces "aventuriers" qui n'ont pas peur de se remettre en question et de retourner "à l'école" pour tout reprendre depuis le début : alors ce petit reportage vidéo devrait vous intéresser.

C'est d'ailleurs le tout premier que j'ai entièrement filmé moi-même et monté sur Première Pro CS4...

0000_screencopy_JFV_ 2010-06-15 à 23.43.43

Le montage, voilà un autre défi à relever. Mais je vous assure qu'avec Premiere cela m'a semblé simple, puisque j'ai pu travailler directement sur les fichiers .mov en full HD sans conversion préalable. Premiere digère sans soucis les séquences tournées à différentes cadences (24, 25 ou 30 fps), voilà un soucis de moins... (mais nous en reparlerons ;-)

Avec ma collègue Sylvie Humbert (sylviehumbert.com), nous avons donc essayé jeudi matin un kit Zacuto, conçu pour filmer au reflex vidéo : une crosse d'épaule entièrement réglable, Kit DSLR Sniper (location 185 €ht / jour un tarif évidement professionnel, mais assez normal pour un matériel fabriqué en petite série et pour le moment unique sur son crénau). Voici une image de la bête :

DSLR_SniperEdit1

 

Lire la suite »

Publié par VIBERT dans 00 - COUPS DE COEUR , 00 - LA PHOTO DE LA SEMAINE , 60 - MATOS : Vidéo , 75 - TEST : Test de terrain , 80 - APN : Canon | Permalink | Commentaires (37)

jeu. 04 fév 2010

Canon G11 ou Canon S90 ? Comment choisir...

De retour sur Phnom Penh, après 12 jours de virée entre Siem Reap (temples d'Angkor), Battambang et la paisible station balnéaire de Kep (au charme suranné).

6a00d8341c048f53ef0120a85dee2a970b-800wi

Je vous écrit du fameux FCC (Foreign Correspondant Club), dont la réputation n'a d'égale que le prix élevé des boissons (on est pas loin des prix pratiqués à Paris, c'est dire). Mais l'endroit est sacrément agréable le matin avec cette vue imprenable sur le Mékong, d'ou vient une petite brise très rafraîchissante.

Canon-powershot-g11

Et (last but not least), on peut y voir aussi quelques belles photos de guerre exposées... Dès l'happy hour, tout ça me semble un poil snobinard toutefois (au moment ou les expats - tels les grands fauves - vont boire près du fleuve ;-) L'Internet y est malheureusement aussi lent que partout dans le pays (infrastructures zéro).

6a00d8341c048f53ef012877601e22970c-800wi

Il n'est pas facile de se connecter d'ici pour partager photos et vidéos. On trouve des connections WIFI presque partout mais les débits sont catastrophiques (souvent moins de 100 kbps, on est pas loin du modem 56k)... Je suis resté frustré durant plus de 8 jours ne réussissant pas à uploader mon petit montage du Bamboo train (ça m'a pris plus de 4 h passées dans un café).

 

Lire la suite »

Publié par VIBERT dans 00 - COUPS DE COEUR , 75 - TEST : Test de terrain , 77 - TEST : Compacts experts , 80 - APN : Canon | Permalink | Commentaires (20)


Pur_next RETOUR HOME MACANDPHOTO.COM